Yannick Jadot
vidéo
Yannick Jadot ©Radio France - Anne Audigier
Yannick Jadot ©Radio France - Anne Audigier
Yannick Jadot ©Radio France - Anne Audigier
Publicité

Yannick Jadot, candidat EELV à l'élection présidentielle, député européen, est l'invité du Grand entretien de France Inter.

Avec

"C’est incontestablement un échec" estime Yannick Jadot, le candidat EELV à l’élection présidentielle, après la COP26 à Glasgow (Ecosse). Le sommet pour le climat s’est clôturé ce week-end. "C'est un échec quand on a un tel gouffre entre la situation climatique d’aujourd’hui, c’est la COP qui arrive après un été qui a créé des drames humains et des catastrophes."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Selon l’eurodéputé, cette COP26 et ses annonces ne permettront pas de lutter contre le changement climatique et respecter les Accord de Paris, c’est-à-dire limiter la hausse des températures à 1,5 degré.

Publicité

"Il y a plus de promesses d’ivrogne que de promesses sérieuses. Il y a un ratage car on sait d’où vient le dérèglement climatique, le problème c’est que nos dirigeants sont dans un conformisme politique et une complaisance envers les lobbies." Yannick Jadot regrette la division de l’Union européenne au sein de cette conférence. "L’Europe n’a pas pesé dans les négociations de la COP26."

"Le meilleur bouclier contre le dérèglement climatique ce sont les énergies renouvelables qui créent de l’emploi" martèle Yannick Jadot, alors que le gouvernement défend bec et ongle le nucléaire. "Je préfère dépendre du soleil, du vent, de la biomasse, de la chaleur du sol, des énergies marines."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Le nucléaire est un gouffre financier" estime-t-il. "Moi président, j’investis massivement sur l’isolation des logements, qui deviendra gratuite pour les ménages les plus vulnérables, je déploie les énergies renouvelables. Au fur et à mesure que l’on déploiera les énergies renouvelables, on fermera les réacteurs. On peut le faire dans 20, 25 ans. S’il faut prendre trois ans de plus ce n’est pas un problème."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Les coûts du nucléaire ne font qu'augmenter quand ceux des énergies renouvelables ne font que baisser. Il faut regarder la réalité !"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production
Alexandre Gilardi
Collaboration
Juliette Hackius
Collaboration
Stéphanie Boutonnat
Collaboration