vidéo
Claire Hédon ©AFP - JOEL SAGET
Publicité
Résumé

Claire Hédon, défenseure des droits, est l'invitée du Grand entretien de France Inter. Elle résume le rapport d'activité 2021, qui insiste sur l'importance du respect des droits et du maintien des services publics en physique.

avec :

Claire Hédon (Présidente d'ATD Quart Monde).

En savoir plus

Claire Hédon, Défenseure des droits depuis deux ans, était l'invitée de France Inter ce mardi pour parler du rapport annuel d'activité 2021. Le Défenseur des droits existe depuis 10 ans, et a fait l'objet d'un million de réclamations, 115.000 rien qu'en 2021. Il peut être saisie dans cinq domaines de compétence, comme le droit des enfants ou la lutte contre les discriminations.

Et les droits des usagers de service public "représentent 80% de nos réclamations", explique Claire Hédon. "Quelqu'un qui a des difficultés à obtenir les aides au logement, sa pension de retraite ou a renouveler son permis", ajoute la Défenseure des droits.

Publicité

Respecter les droits pour plus de cohésion sociale

"Nous observons qu'il y a des personnes qui sont plus en difficulté", assure Claire Hédon. "Le but de ce rapport, ça n'est pas tant de dire ce que nous faisons, que ce que nous observons de la société." 550 délégués sont présents dans le pays pour accueillir gratuitement les habitants. "Nous voyons les difficultés. Et ce qui m'inquiète dans la situation actuelle, c'est qu'en fait ces atteintes aux droits provoquent des fractures dans la société. Si on veut récréer de la cohésion sociale, c'est par le respect des droits." Claire Hédon ajoute : "C'est notre principe d'égalité, et cette égalité est mise à mal."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le numérique est au cœur de ce rapport. "La dématérialisation est une chance. Ca nous permet de simplifier les démarches" avance d'abord Claire Hédon. "Mais d'abord, chacun peut à un moment être bloqué. Et il y a un certain nombres de personnes plus en difficulté, car plus âgées ou précaires. Et les jeunes aussi sont en difficulté". Pour la Défenseure des droits, il donc faut absolument maintenir les accueils physiques.

Et concernant la santé mentale des jeunes, particulièrement après deux années de pandémie, "on n'a pas avancé", regrette la Défenseure des droits Claire Hédon. "Or il y a une urgence à agir. L'augmentation du mal-être des enfants et des jeunes, liée à la crise Covid, ne redescend pas".

Références

L'équipe

Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Alexandre Gilardi
Collaboration
Juliette Hackius
Réalisation