vidéo
Arnaud Fontanet ©AFP - STEPHANE DE SAKUTIN
Publicité
Résumé

Invité du Grand entretien de la matinale, le Pr Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur, membre du Conseil scientifique et professeur au CNAM, appelle à faire "des efforts" pour freiner la cinquième vague de l'épidémie.

avec :

Arnaud Fontanet (Directeur de l'unité d'épidémiologie des maladies émergentes à l'Institut Pasteur de Paris).

En savoir plus

Alors qu'apparait un nouveau variant 'Omicron" qui présente "un risque très élevé" au niveau mondial, selon l'OMS, le Pr Arnaud Fontanet appelle à "ne pas se tromper d'ennemi". "Pour l'instant notre ennemi, c'est le variant Delta qui est responsable d'une forte cinquième vague en France", souligne le directeur de l'unité d'épidémiologie des maladies émergentes à l'Institut Pasteur. D'autant que "les armes utilisées contre le variant Delta seront aussi efficaces contre l'Omicron", estime le professeur au CNAM, membre du Conseil scientifique.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Faire "un effort" à l'approche des fêtes

Le Pr Arnaud Fontanet alerte : "Si on reste au niveau actuel de contrôle de la transmission du virus, on doit s'attendre à un pic épidémique autour du mois de janvier", avec "des niveaux d'hospitalisation qui seraient ceux de la deuxième vague, en novembre 2020, soit 2500 admissions par jour, dans des services hospitaliers fragilisés par 18 mois de crise sanitaire". Pour éviter cette situation, compte tenu du taux de vaccination de la population, il s'agirait seulement de faire un "petit effort", en "diminuant nos contacts de 10 à 20%".

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La vaccination des enfants en question

Un "effort" dont il faudra faire preuve au cours des fêtes de fin d'année, puisque "les lieux d'infection sont les lieux clos où on est plusieurs, sans masque, à parler, crier ou chanter", et "avoir dans son entourage des enfants représente un sur-risque d'infection, car les enfants de moins de 12 ans ne peuvent pas être vaccinés".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'épidémiologiste est donc favorable à la vaccination des enfants de moins de 12 ans, car s'ils font moins de formes graves que les adultes, "ils en font quand même". "Si on a un vaccin dont on est sûr qu'il est sans danger pour les enfants et efficace, on ne devrait pas s'en priver, estime Arnaud Fontanet, mais on doit faire un état des lieux sur l'innocuité de ce vaccin comme c'est en train de se faire, notamment aux Etats-Unis, avec les trois millions d'enfants américains qui viennent de le recevoir."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Références

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Yaël Goosz
Production
Alexandre Gilardi
Collaboration
Juliette Hackius
Collaboration
Stéphanie Boutonnat
Collaboration