vidéo
Bruno Le Maire ©AFP - Eric PIERMONT / AFP
Publicité
Résumé

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire réagit ce mercredi sur France Inter à la nouvelle accélération de l'inflation, 5,2% en mai sur un an.

avec :

Bruno Le Maire (Ministre de l'Économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique).

En savoir plus

L’inflation a atteint au mois de mai la barre des 5,2% sur un an. C’est sans précédent depuis 37 ans. "Nous sommes dans un pic d’inflation. Je l’ai dit il y a plusieurs mois, le plus dur est devant nous" affirme Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique. "Nous y sommes. Nous allons voir une inflation qui va rester élevée". Mais "d'ici la fin de l'année 2023, nous verrons une décrue progressive de l'inflation".

Une décrue de l'inflation fin 2023

Il assure que le gouvernement a "anticipé" ce pic de l’inflation, "en prenant des mesures pour plafonner le prix de l’énergie". Bruno Le Maire maintient que c’est la plus faible inflation de la zone euro.

Publicité

"Nous aurons après ce pic inflationniste un niveau d’inflation structurellement plus élevée, pourquoi ?" s’interroge le ministre de l’Economie. Il donne deux raisons : "La régionalisation de la production industrielle et de la mondialisation, cela coûte plus cher, c’est plus cher de produire des batteries électrique en France que de les importer de Chine. On va aussi devoir investir massivement sur la transition énergétique."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La prévision de croissance sera réexaminée

"Je ne crois pas à un risque de récession", assure Bruno Le Maire. Le ministre de l’Economie veut "rester prudent parce que tout dépendra de ce qui peut se passer en Ukraine, de l'évolution dans un certain nombre de pays, notamment la Chine". Bruno Le Maire ajoute qu’il fera "une révision du chiffre de croissance au moment où je présenterai le projet de loi de finances rectificative fin juin, début juillet".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Une révalorisation des retraites

"Nous revalorisons toutes les pensions de retraite de base dans la loi que nous présenterons au mois de juillet", "dans un ordre de grandeur raisonnable", assure Bruno Le Maire. Il rappelle qu’il y a déjà eu une revalorisation automatique de 1% en janvier et que le gouvernement "a l’objectif d’une retraite à 1.100 euros de base, avec la réforme des retraites". "C’est un objectif social majeur pour notre majorité." Sur les retraites complémentaires, précise le ministre de l'Economie "C'est aux partenaires sociaux de négocier sur les complémentaires".

Références

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production
Alexandre Gilardi
Collaboration
Juliette Hackius
Collaboration
Stéphanie Boutonnat
Collaboration