Edouard Philippe
vidéo
Edouard Philippe ©AFP - Valery HACHE / AFP
Edouard Philippe ©AFP - Valery HACHE / AFP
Edouard Philippe ©AFP - Valery HACHE / AFP
Publicité

Edouard Philippe, maire du Havre, ancien Premier ministre, est l'invité du Grand entretien de France Inter.

Avec

A dix jours du second tour de la présidentielle, les proches du président sortant se mobilisent pour appeler à voter pour Emmanuel Macron. Parmi eux, son ancien Premier ministre, Edouard Philippe. Sur France Inter, le maire du Havre explique que dimanche au moment des résultats, il a d'abord ressenti "une forme de satisfaction car le score du président est un bon score qui dit des choses sur la capacité qu'il a à convaincre les Français et à susciter une adhésion" puis "immédiatement beaucoup de concentration sur la préparation du second tour."

"La France ne sera pas la même si Marine Le Pen est élue présidente"

"Je considère que ce second tour n'est pas joué, cette élection est encore très ouverte donc il faut faire campagne." Edouard Philippe l'assure : "Marine Le Pen peut gagner l'élection présidentielle" et ajoute : "je pense que toute personne qui dirait que par nature elle ne peut pas la gagner, se tromperait." Il appelle donc à "prendre cette élection au sérieux, prendre les Français au sérieux."

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Il tient à faire passer un message : "La France ne sera pas là même si Marine Le Pen est élue présidente ou si Emmanuel Macron reste président." "Elle ne sera pas là même dans ses alliances internationales, elle ne sera pas la même dans sa capacité à peser sur les affaires du monde, dans sa gestion du marché du travail, dans sa gestion des problèmes sociaux. Ma conviction, c'est que la France vivra moins bien si Madame Le Pen est élue présidente." Selon lui, contrairement à ce que pense Emmanuel Macron, le front républicain "existe encore pour beaucoup" de Français. Toutefois il ajoute : "Est-ce que c'est avec la même vigueur qu'en 2002 ? Manifestement non."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Sur les retraites : "Je ne crois pas qu'Emmanuel Macron rétropédale"

Au sujet de l'Europe, l'ancien Premier ministre s'interroge. "Quelle Europe veut-elle construire ? Je ne sais pas ce que Madame Le Pen veut faire de l'Europe. Je ne sais pas ce qu'elle veut faire de l'Europe de la Défense, je ne sais pas quel système d'alliance elle veut privilégier."

Edouard Philippe dit se "réjouir que le président de la République ait souhaité faire du sujet de l'éducation, l'élément de sa nouvelle méthode, pour réfléchir collectivement, pour poser les choses, même s'il y a des méfiances." Concernant la réforme des retraites, le candidat LREM s'est dit prêt à rediscuter de l'âge de départ, à concerter voire à soumettre la question à référendum. Le maire du Havre l'assure : "je ne crois pas qu'Emmanuel Macron rétropédale, pas du tout." Selon lui, "le système des retraites doit être équilibré." "On doit faire en sorte de garantir le niveau des pensions pour les retraités d'aujourd'hui et pour les retraités de demain et on ne doit pas charger la barque pour les travailleurs d'aujourd'hui". Il faut donc : "équilibrer le système sans faire baisser les pensions et sans augmenter les cotisations pour les salariés" et "accepter l'idée de travailler plus longtemps." "Sur ces deux choses-là, le président de la République ne revient pas en arrière."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Edouard Philippe candidat aux législatives ?

Interrogé sur une éventuelle candidature aux législatives, Edouard Philippe se veut très clair : "Si Madame Le Pen gagne l'élection présidentielle", il songera "très sérieusement" à se présenter aux élection législatives*. "Si non, j'entends rester maire du Havre parce que j'aime ça.*"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'équipe

Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Stéphanie Boutonnat
Collaboration
Alexandre Gilardi
Collaboration
Juliette Hackius
Collaboration