vidéo
Yannick Jadot ©AFP - Thomas SAMSON
Yannick Jadot ©AFP - Thomas SAMSON
Yannick Jadot ©AFP - Thomas SAMSON
Publicité
Résumé

Yannick Jadot, député européen EELV, est l'invité du Grand entretien.

avec :

Yannick Jadot (Homme politique, député européen).

En savoir plus

Yannick Jadot, candidat malheureux à la présidentielle, évoque sa pratique de l'art du compromis avec d'autres forces politiques au Parlement européen à Strasbourg. C'est la règle là-bas. La situation française au Parlement, depuis les législatives qui rebattent les cartes du jeu démocratique, semble dessiner un avenir inhabituellement fait de compromis aux députés : "Il y a d'abord une part sombre dans cette élection : c'est évidemment près 90 députés du Rassemblement national élus dans un scrutin majoritaire (...) c'est évidemment l'abstention qui signifie quand même une défiance énorme vis-à-vis de la politique. Mais c'est aussi une opportunité historique : le peuple a dit qu'il faut changer la méthode de gouvernement de notre pays. Nous ne voulons plus un président qui décide seul dans son bureau, avec un conseil des ministres godillot, avec un gouvernement godillot, avec une Assemblée nationale godillot, avec le mépris des collectivités locales, des élus, des forces vives du pays. Donc, il y a une opportunité extraordinaire de changer la méthode de gouvernement."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Mais ce n'est pas simplement changer les institutions du pays, c'est nous donner enfin, grâce à ces changements qui remettent de la démocratie partout, le fait d'être efficace sur nos politiques publiques, de justice sociale, de lutte contre le dérèglement climatique ou contre l'effondrement de la biodiversité, parce que la démocratie, c'est le cœur des politiques publiques."

Publicité

Démocratie refondée ou soumission des oppositions ?

Un compromis est-il alors possible avec la coalition macroniste Ensemble ! à l'Assemblée pour faire voter des textes de lois ? **"**Les écologistes ont toujours au regard des urgences, dit combien nous étions prêts, quand un texte est positif, quand ça va dans le bon sens, à y prendre part et nous ferons de notre mieux", explique Yannick Jadot.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Mais la situation aujourd'hui, elle n'est pas bloquée par les groupes dits d'opposition. La situation aujourd'hui est bloquée par un président de la République qui a du mal avec l'élection présidentielle et les élections législatives*. Est-ce que Emmanuel Macron sera l'artisan d'une démocratie refondée, d'une démocratie enfin délibérative où on passe des compromis ?** Ou, est-ce qu'il restera ce président arc-bouté sur son pouvoir, tentant en permanence les fauchages et la soumission d'autres groupes politiques ?*"

"J'espère qu'on va voter ensemble"

Comme les autres membres des formations de la Nupes, l'ancien candidat écologiste à la présidentielle considère que c'est à Emmanuel Macron de faire un pas vers les oppositions : "Je trouve qu'il est sec, ce président de la République. Il ne sait plus ce qu'il veut pour le pays. Il est dans le déni quand il considère qu'il a été élu sur un mandat, sur un projet. J'ai fait partie de ceux qui ont appelé immédiatement à voter Emmanuel Macron, mais pas pour son projet, pour éliminer Marine Le Pen. Donc, il n'a pas de projet, il n'a pas de majorité."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Plus grave : "Il a perdu sa boussole républicaine en étant très ambigu et en continuant d'être très ambigu sur le Rassemblement national. Donc, tant mieux si le pouvoir revient à l'Assemblée nationale. Mais il doit non pas poser des ultimatums, non pas dire vous êtes des enfants et vous avez 48 heures pour ranger chambre, il doit lui porter des choix de société, porter un changement de méthode et les groupes se positionneront par rapport à ça."

"La Nupes a doublé le nombre de parlementaires de gauche et écologistes à l'Assemblée", salue Yannick Jadot, "nous avons de nouveau un groupe parlementaire. C'est une excellente nouvelle. Donc, de ce point de vue-là, la Nupes est un succès. Mais là, on est à la moitié de la majorité absolue, ça n'a pas permis de gagner l'élection. Il va falloir continuer à travailler ensemble, mais aussi faire vivre la diversité des des sensibilités politiques qu'il y a dans cette coalition. J'espère qu'on va voter ensemble. Mais c'est une évidence que nous avons notre autonomie."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Références

L'équipe

Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Alexandre Gilardi
Collaboration
Juliette Hackius
Réalisation