Laurent Nunez
Laurent Nunez
vidéo
Laurent Nunez ©AFP - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Publicité
Résumé

Laurent Nuñez, coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, est l'invité du Grand entretien de France Inter.

avec :

Laurent Nunez (Ecrivain et éditeur).

En savoir plus

L'ancien secrétaire d'État et patron de la DGSI, actuellement coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme revient sur l'attaque de Rambouillet vendredi, en dessinant les profils des auteurs d'attaques. 

"Sur les 8 dernières attaques, le profil des auteurs est celui d'individus isolés, inconnus des services de renseignements et qui se sont radicalisés très peu de temps avant de passer à l’acte. Souvent il y a des failles d’ordre psychologique ou psychiatrique "

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Laurent Nuñez explique que "tous les individus et groupes qui veulent passer à l’action sont maintenant détectés, il y a eu 36 attentats déjoués depuis 2017. Bien en amont, énormément d’individus sont détectés et judiciarisés"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Quant à l’auteur de l'attaque de Rambouillet, "de ce que nous savons", estime Laurent Nuñez, "le basculement dans la radicalisation semblait visible sur le net, mais c’est juste avant le passage à l’acte. Ce n’est pas une question de faille. Les posts n’étaient pas porteurs de menace. La radicalisation concerne les minutes avant le passage à l’acte", précisant que ce sont les connaissances à ce stade de l'enquête. 

Pour répondre aux critiques sur la politique d'expulsion de la France, jugée trop laxiste par Marine Le Pen par exemple, Laurent Nuñez signale : "Évidemment que les individus radicalisés en situation irrégulière sont expulsés en priorité (...) [Mais] Depuis 2015, les 4/5e des auteurs d'attentats terroristes sur le territoire national sont des ressortissants français."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Quant aux critiques sur les sanctions pénales et judiciaires, Laurent Nuñez estime que "notre politique pénale est répressive, il y a eu un tournant fort à partir des attentats de 2015". Les condamnations actuelles des personnes "qui se sont rendues sur zone", vont jusqu’à 20 ou 30 ans de prison. 

Le risque terroriste dans l'œil des algorithmes

"Généralement les techniques de surveillance agissent sur des individus connus" explique le coordonnateur national du renseignement, or "la technique de l'algorithme vise à détecter des individus inconnus, à partir de leurs échanges sur internet, à partir des données de connections et à partir des mises en relations. Cette nouvelle technique concerne par exemple un individu qui entre en relation avec une zone sensible, ou avec une personne déjà connue des services de police."

La technique est expérimentée depuis 2017 avec 3 algorithmes. Ce dispositif n’est pas facile en mettre en œuvre, techniquement et juridiquement. "Le débat dans les semaines qui viennent sera animé. Le gouvernement va proposer la pérennisation et l'extension"  de cette technique, explique Laurent Nuñez.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour garantir le principe de liberté individuelle, Laurent Nuñez explique que "le dispositif est réservé à la lutte antiterroriste, les paramètres de détection sont définis à l'avance et que la détection est anonyme". Le dispositif est piloté par les services du Premier ministre : "Il faut qu'on trouve un équilibre entre la protection de nos concitoyens et nos libertés individuelles". 

Références

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Léa Salamé
Léa Salamé