Nicolas Dupont-Aignan ©AFP - JOEL SAGET / AFP
Nicolas Dupont-Aignan ©AFP - JOEL SAGET / AFP
Nicolas Dupont-Aignan ©AFP - JOEL SAGET / AFP
Publicité
Résumé

Nicolas Dupont-Aignan, député de l’Essonne et président de Debout la France, est l'invité du Grand entretien de France Inter.

avec :

Nicolas Dupont-Aignan (Homme politique).

En savoir plus

Interrogé sur le fait que la Biélorussie ait forcé un avion commercial à atterrir dans le but d'arrêter un journaliste  dissident, Nicolas Dupont-Aignan estime qu"il faut durcir au maximum, c 'est intolérable. Il y a des mesures économiques à prendre d’urgence, sinon c’en est fini de nos valeurs. La france, les grands pays européens doivent dire stop."

Après la crise sanitaire en raison de la pandémie de Covid, il estime que l'Europe a monté "une usine à gaz" qui ne marche pas et qu'il revient à la France de "lancer un second plan , financé par la banque centrale européenne". 

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Si des progrès on été faits sur les tests, il plaide pour que les lits de réanimation dans les hôpitaux, soient "augmentés de manière pérenne et structurellement, car dans tous les projets hospitaliers c’est encore une réduction du nombre de lits [qui est prévue]"

C’est incompréhensible d'inadaptation de l’administration de la santé et de l'ARS, qu’il faudrait dissoudre, pour de la réactivité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Quant à sa position sur la politique de vaccination il dit que "la vaccination peut être utile pour les perso âgée et celles qui présentent des comorbidités, mais le tout vaccin, est prématuré, il faut marcher sur 2  jambes , les vaccins pour les gens à risques, et les soins précoces pour les autres"

Je persiste et je signe, j’ai toujours dit la même chose, c’est un bénéfice risque. Le tout vaccinal me parait excessif

Il plaide pour l'utilisation de l’ivermectine, alors que l'OMS l'a déconseille, et que les études disponibles ne permettent pas de conclure à son efficacité, mais dit-il, "c’est toujours mieux que le doliprane qu’on donne dans notre pays". 

Pour le député, espérant être bientôt candidat à la présidence de la République, "le pass sanitaire c’est la fin de la liberté de circulation et la discrimination en fonction de son état de santé, c’est la porte ouverte à un système à la chinoise, je ne veux pas de cette société."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Selon lui, "on incite les français à mettre en place une application qui sera un engrenage terrible".

"Pas de pass pour entrer dans le métro bondé, mais un pass pour aller dans un stade en plein air ; arrêtons ce cirque".

Après le rassemblement policier du 19 mai, il explique qu'en France,  "vous avez 3 millions 780 000 délits, 550 000 condamnations,  130 000 peines de prison dont 50% sous forme alternative, ce qui veut dire que la dissuasion de la peine n’existe plus, c’est l’impuissance de la chaîne pénale".

Selon lui la délinquance est extrêmement élevée et le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti "est aveugle, je ne peux pas lutter contre un aveugle". "Il faut des moyens pour la justice et la police, il faut des peines plancher, et expulser les délinquants étrangers, mêler prévention et répression."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Quant au dépôt de plainte de Gérald Darmanin contre Audrey Pulvar : "je ne vois pas l’intérêt de porter plainte, c’est donner trop d’importance à Mme Pulvar".

Enfin, avant la campagne des élections présidentielles, et le scrutin des régionales fin juin, "Debout la France, quelques personnes ont voulu partir pour le RN dans le cadre des régionales, mais je serai candidat et j’offre un autre choix, 2 millions de Français me soutiennent, je ne me sens pas du tout seul". 

12 min
Références

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Léa Salamé
Léa Salamé