vidéo
Anne Sinclair ©AFP - JOHN THYS / AFP
Publicité
Résumé

Anne Sinclair, journaliste, auteure de Passé composé (Grasset), est l'invitée du Grand entretien de France Inter.

avec :

Anne Sinclair (journaliste).

En savoir plus

Anne Sinclair a décidé de raconter sa vie, après avoir dit qu'elle n'écrirait pas de mémoires de journaliste.  Elle évoque toute sa vie depuis son enfance jusqu'à aujourd'hui, sans omettre au chapitre 13, l'affaire DSK. 

"La réussite ne tient pas qu’au talent"

Sur sa réussite et sa carrière en tant que journaliste, elle estime qu'elle est arrivée à un moment où les portes s'ouvraient un peu pour les femmes. "Il n’y avait pas beaucoup de femmes à l’antenne, elles s’exprimaient sur des thèmes comme les enfants ou pire la cuisine. Toutes celles qui ont abordé les sujets comme l’économie ont un peu surpris. Il y avait des réticences pour dire “taisez vous Anne Sinclair’, alors au début j’ai du me battre et après j’ai eu de la chance"

Publicité

"La réussite ne tient pas qu’au talent mais aussi à l'écrin dans  lequel on vous met et la lumière qu’on met sur vous" explique-t-elle. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Je préfère une France libérale à une France illibérale"

Dans l'émission 7 sur 7, elle a reçu des stars et des hommes politiques. "À l'époque, il n'y avait ni chaine d'info ni réseaux sociaux,  la parole politique était plus théâtrale."

Dans son livre elle s'exprime, en tant que citoyenne et observatrice sur Emmanuel Macron, "il a eu mon vote, mais il n'a plus mon soutien". "C’est un tacticien très habile. On peut appeler cela cynisme ou pragmatisme, il a été élu pour moderniser la gauche et en fait il a explosé voir modernisé la droite."

Dans le cas d'un nouveau 2e tour de l'élection présidentielle qui opposerait Emmanuel Macron à Marine Le Pen, Anne Sinclair affirme qu'elle revotera pour Macron, "sur le 2e tour, je ne m’abstiendrai pas, je préfère une France libérale à une France illibérale."

"Affaire DSK, j'ai tenu jusqu''au moment où je n'ai plus tenu"

Concernant l'affaire DSK, elle affirme que "c’était des moments extrêmement difficiles, douloureux, c'était une forme de bombardement psychologique. On court, on court et on se retourne après et on regarde ce qui s’est passé".  Si elle refuse de parler des sentiments de colère qu'elle a pu ressentir, elle conçoit que l'on s'interroge sur le fait qu'elle n'ait pu rien savoir des comportements de Dominique Strauss Khan, son ex-mari : "ça parait invraisemblable que je n’étais au courant de rien, non je ne savais pas. Alors pourquoi ? Le déni ça existe, je n’ai pas voulu voir, ou bien j’avais confiance, et je pense qu’il y avait deux façons de voir la vie, la façon positive ou plus sombre, qui n’est pas dans mes habitudes".

Voilà, je n’étais pas du tout au courant

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Prise dans la tourment de l'affaire DSK et des révélations successives concernant sa vie privée, elle dit "J ‘ai tenu et à un moment je n’ai plus tenu." en ajoutant qu' "on s'en va quand on a atteint la limite". Elle est partie "sans faire de bruit", pour "ne pas ajouter du scandale au scandale". 

Elle considère qu'elle a été "sous une emprise affective qui est un trait de caractère que j’ai développé avec ma mère, qui était d’être difficilement en désaccord avec les gens que j’aime".

"J’explique cela par mon enfance et par ma mère. Aujourd’hui j’ai grandi et je ne suis plus sous emprise" poursuit-elle. 

Références

L'équipe

Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Production
Léa Salamé
Léa Salamé
Léa Salamé
Production
Nicolas Demorand
Nicolas Demorand
Léa Salamé
Léa Salamé