Didier Houssin, professeur, et président du Comité d’urgence Covid-19 de l’Organisation mondiale de la santé, auteur de "L'ouragan sanitaire. Comment sortir de la pandémie du Covid-19 et préparer l’avenir" (Odile Jacob).
Didier Houssin, professeur, et président du Comité d’urgence Covid-19 de l’Organisation mondiale de la santé, auteur de "L'ouragan sanitaire. Comment sortir de la pandémie du Covid-19 et préparer l’avenir" (Odile Jacob).
vidéo
Didier Houssin, professeur, et président du Comité d’urgence Covid-19 de l’Organisation mondiale de la santé, auteur de "L'ouragan sanitaire. Comment sortir de la pandémie du Covid-19 et préparer l’avenir" (Odile Jacob). ©AFP - PIERRE ALBOUY
Publicité
Résumé

Le professeur Didier Houssin, président du Comité d’urgence Covid-19 de l’Organisation mondiale de la santé, publie "L'ouragan sanitaire. Comment sortir de la pandémie du Covid-19 et préparer l’avenir" (Odile Jacob).

avec :

Didier Houssin (Président du comité d'urgence covid-19 de l'OMS, membre de l’académie nationale de médecine, ancien directeur général de la santé).

En savoir plus

Alors que la France et l'Europe, grâce à la vaccination intensive de la population, semblent voir l'épidémie de coronavirus s'éloigner, le professeur Didier Houssin, président du Comité d’urgence Covid-19 de l’Organisation mondiale de la santé juge qu'il faut désormais penser la suite et se préparer de façon beaucoup plus solide aux potentielles épidémies. Il rappelle d'ailleurs que si la situation s'améliore en Europe, ce n'est pas le cas "dans la zone Pacifique et le sous-continent Indien" notamment. "Même si l'éclaircie est nette chez nous, elle ne l'est pas encore dans le reste du monde or, pour qu'une pandémie soit contrôlée, elle doit l'être à l'échelle de la planète entière." 

"On se prépare aux guerres, on a une armée, on l'entraine, on l'équipe, parce qu'on sait que les guerres peuvent survenir. C'est la même chose pour les épidémies. On n'est plus au temps de la peste et du choléra où il faut seulement subir, on peut aussi se préparer. Il faut intégrer dans les grands risques celui là", estime Didier Houssin, invité de France Inter dimanche matin. "Dans certains cas, il peut être nécessaire que la loi mette sur le papier des exigences de préparation et le Parlement peut avoir le rôle de contrôler que cette préparation est effective comme la Commission de la défense nationale vérifie que l'Armée est en bonne état de marche", juge-t-il, soulignant, sur ce point, l'importance d'une "certaine continuité politique" sur ces questions. 

Publicité

Risque permanent

La difficulté actuelle est que "des virus émergeants, nouveaux, peuvent survenir". Selon Didier Houssin, qui publie un ouvrage intitulé "L'ouragan sanitaire, comment sortir de la pandémie du Covid-19 et préparer l’avenir" (Odile Jacob), nous devons être dans une attitude de préparation à la réaction, face à un risque qui est permanent. "Se préparer de façon générique mais aussi en ayant à l'idée qu'il faut être attentifs à quel peut-être le virus qui sort : la recherche et le développement sont essentiels pour préparer de nouveaux vaccins ou médicaments anti-viraux, il faut avoir un socle général pour adapter la réaction."

Néanmoins, l'ancien directeur général de la Santé français reconnait que face à un adversaire comme ce virus, "il faut accepter de trouver un moyen de protéger sa population tout en étant attentif aux autres pays qui, par exemple, n'ont pas les moyens d'avoir des vaccins". "C'est un travail de négociation et de concertation, qui est plus difficile dans une ambiance conflictuelle que de coopération. C'est d'autant plus un grand danger quand les décisions politiques ne s'appuient plus du tout sur la science pour devenir des décisions arbitraires, guidées par une idéologie."

Références

L'équipe

Eric Delvaux
Eric Delvaux
Éric Delvaux
Production
Eric Delvaux
Eric Delvaux
Patricia Martin
Patricia Martin