Arnaud Robinet
vidéo
Arnaud Robinet ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Arnaud Robinet ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Arnaud Robinet ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Publicité

Hôpital en tension, nouvelle hausse des cas de Covid-19, grève des médecins libéraux, réforme des retraites : Arnaud Robinet, président de la Fédération hospitalière de France et maire Horizons de Reims, est l'invité de Carine Bécard et Éric Delvaux.

Avec

En tant que président de la Fédération hospitalière française, Arnaud Robinet ne peut que constater la "grande fatigue des soignants et hospitaliers", dans un contexte de triple épidémie (Covid-19, bronchiolite, grippe). "L'hôpital est dans une situation de tenaille sanitaire, avec une dette de santé publique et 3,2 millions de séjours de déficit par rapport à 2019, avant le Covid", souligne-t-il, mettant en garde contre le risque de nouvelles déprogrammations à venir.

À ses yeux, la crise "n'est pas seulement hospitalière", mais concerne "l'ensemble du système de santé français". "Le vrai enjeu à relever est l'attractivité des métiers de santé. C'est un problème de ressources humaines", estime Arnaud Robinet. Pour lui, il faut aussi réfléchir à comment dépenser mieux en matière de santé publique, et se pencher sur le bien-être au travail. Interrogé sur la hausse du tarif de la consultation chez le médecin généraliste, il estime que cela doit-être du "donnant-donnant", avec en contrepartie une participation de la médecine de ville à la permanence des soins.

Publicité

S'il explique enfin avoir "applaudi des deux mains les annonces du ministre de la Santé avec les 543 millions supplémentaires" accordés à l'hôpital public mi-novembre pour 2022, Arnaud Robinet reste sceptique quant à l'avenir : "Ce que nous demandons, c'est un plan pluriannuel, avoir de la visibilité sur le moyen et le long terme. On ne pourra pas répondre à l'urgence systématiquement", prédit l'élu.

L'équipe