Le site de l’ancien stade du Ray à Nice, grand projet à façades végétalisées avec 345 logements.
Le site de l’ancien stade du Ray à Nice, grand projet à façades végétalisées avec 345 logements. - P. Berlan Vinci immobilier
Le site de l’ancien stade du Ray à Nice, grand projet à façades végétalisées avec 345 logements. - P. Berlan Vinci immobilier
Le site de l’ancien stade du Ray à Nice, grand projet à façades végétalisées avec 345 logements. - P. Berlan Vinci immobilier
Publicité

Redonner vie à d'anciens lieux dans la ville, transformer des bureaux vides en logements, privilégier l'existant...en matière de construction, un nouveau modèle de la fabrique de la ville est en train d’émerger, c’est le recyclage urbain. Explications.

Le recyclage urbain : Avant de construire, privilégier l’existant. Transformer. Transformer d'anciens bureaux en logements. Des usines à l’abandon, des centres commerciaux désertés, des habitats obsolètes dégradés...Et donner une nouvelle vie à des bâtiments. A des matériaux.  Ca prend du temps, ça coûte parfois plus cher que de partir de zéro mais reconstruire sur l’existant permet de lutter contre l’étalement urbain. De moins consommer d’espaces naturels. Construire un modèle à la fois soutenable et durable.

Et cette pratique du recyclage urbain se développe ?

Publicité

De plus en plus. Il y a des partenariats publics, privés. Il y a les aides de l’Etat, des collectivités.  Sur la transformation d’anciens bureaux en logements, le ministère de la Transition écologique s’est donné comme objectif de passer de 350 000 m2 transformés par an – soit l’équivalent de 5000 logements -  à 1 million et demi de m2 dans 10 ans.  C’est-à-dire transformer 4 fois plus de bureaux en logements à l’horizon d’une décennie.

Et puis, il y aussi des spécialistes de la transformation comme Novaxia et les promoteurs s’y mettent progressivement. C’est le cas de Vinci immobilier qui annonce qu’il s’engage à faire émerger ce modèle, en privilégiant les opérations de recyclage urbain.  Diego Harari, directeur Innovation et développement durable chez Vinci Immobilier :

Il y a en ce moment une accélération sur ce sujet-là. La loi Climat et résilience qui a été votée l’année dernière, donne un objectif d’arrêter l’artificialisation des sols à l’horizon 2050, en tous cas, d’avoir un équilibre. C’est ce qu’on appelle le "zéro artificialisation nette" (ZAN). Et déjà de diviser par deux ce rythme là, d’ici 2030. On a des financements publics avec ce qu’on appelle le "Fonds Friche" pour aider à la reconversion de ces terrain. Et donc, il y a une accélération. C’est en ce sens que chez Vinci immobilier on a décidé d’accélérer et de massifier. On se donne comme objectif, avant 2030, de dépasser la moitié de notre chiffre d’affaires sur des opérations de recyclages urbains.

Quelles sont les opérations emblématiques de recyclage urbain qui se développent un peu partout en France ?

Au Havre, une ancienne caserne de pompiers désaffectée, construite dans les années 1920 a été transformée avec plus d’une centaine de logements et l’âme historique du lieu préservée.

Le site des anciennes usines Gégé – qui fabriquait des poupées à Montbrison (dans la Loire), fermé depuis 40 ans, va se transformer en futur quartier intergénérationnel, avec des logements en accession, une résidence senior, une crèche et des locaux associatifs.

Le site de l’ancien stade du Ray à Nice, grand projet à façades végétalisées avec 345 logements.
Le site de l’ancien stade du Ray à Nice, grand projet à façades végétalisées avec 345 logements.
- P. Berlan Vinci immobilier

Parmi les autres exemples, à Maubeuge, une partie de l’ancien site d’Orange va devenir une résidence étudiante.  Du côté de Cahors, l’ex maison d’arrêt de Via, sera reconvertie en opération mixte avec logements, commerces. La vieille friche militaire sur le plateau de Lannemezan pourrait être transformée en tiers lieux.

Et puis, la reconversion du site de l'ancien stade de football du Ray à Nice, transformé en écoquartier. A la clé, l'un des plus grand projet à façades végétalisées d'Europe avec 345 logements.

Beaucoup de projets en cours et à venir. Avec toujours en tête une promesse pour les lieux à recycler : ne pas disparaitre mais se réinventer.

Aller plus loin

Le plan de relance pour le recyclage des friches

L’engagement de Vinci immobilier à un objectif ZAN à horizon 2030

Novaxia, entreprise spécialisée dans le recyclage urbain

Construire autrement

RE 2020, nouvelle règlementation pour construire

Le premier permis d'innover a été déposé