Les quartiers fertiles de l’agriculture urbaine
Les quartiers fertiles de l’agriculture urbaine
Les quartiers fertiles de l’agriculture urbaine  ©Getty -  Compassionate Eye Foundation/Natasha Alipour Faridani
Les quartiers fertiles de l’agriculture urbaine ©Getty - Compassionate Eye Foundation/Natasha Alipour Faridani
Les quartiers fertiles de l’agriculture urbaine ©Getty - Compassionate Eye Foundation/Natasha Alipour Faridani
Publicité
Résumé

On parle de plus en plus d’agriculture urbaine dans nos villes. Il y a quelques jours, un appel à projet national, baptisé les « Quartiers fertiles » a dévoilé des lauréats. De quoi s’agit-il ?

En savoir plus

Quartier Fertile, c’est un appel à projet qui a été lancé par l’ANRU ( l’agence nationale pour la rénovation urbaine) . L’objectif est de déployer l’agriculture urbaine dans les quartiers qui concentrent le plus de difficultés. Un appel à projet conçu pour que les habitants soient partie prenante dès la conception. En phase d’exploitation et aussi qu’ils soient les premiers bénéficiaires des productions faites sur site.

Qu’est ce qui se cache derrière ce terme d’agriculture urbaine ? 

L’agriculture urbaine, c’est le fait d’accueillir et de mener des actions d’agriculture au sein de la ville. Au milieu des immeubles, sur les espaces publics. En installant des serres sur les toits, pour produire des fruits et des légumes à proximité immédiate des habitants. Ou les faire coopérer. Il y a une réelle dynamique depuis quelques années. 

Publicité

Au-delà de la tendance, l’agriculture urbaine répond à de réels besoins. Kim Chiusano, responsable du pôle "Innovation et ville durable" à l’ANRU : 

Il y a peut-être un phénomène de mode mais cela répond effectivement à des besoins. Cela permet d’améliorer le cadre de vie. De donner un accès à une alimentation saine. Et cela permet aussi de créer du lien social. C’est très important dans le contexte urbain. On l’a vu dans le contexte du confinement, de la crise sanitaire.__Et ça permet aussi d’offrir des emplois de manière très concrète en relocalisant les activités de production au sein du tissu urbain. (Kim Chiusano)

Concrètement, une cinquantaine de projets ont été sélectionnés. Ils seront soutenus financièrement et techniquement par l’ANRU et ses partenaires. Au total, plus d’une centaine de quartiers sont concernés. 

Quels projets verront le jour ? 

Des projets très diversifiés : Par exemple, la création d’une pépinière dans des anciens garages à Saint Etienne, des jardins partagés à Salon-de-Provence, une serre sur le toit d’un bâtiment de logements à Nantes, un parc agricole à Ivry-sur-Seine ou encore la création d’une ferme urbaine dans les quartiers sud de Grenoble. Une ferme maraîchère, bio intensive et coopérative. Les habitants seront invités à participer à la production et à la gouvernance de cette ferme. Florence Gesthem, (du Collectif Autonomie Alimentaire de Grenoble et ses environs ), l’une des responsables de ce projet :

On est dans une ferme participative et l'on trouvera tout ce que le territoire aura envie d’y mettre et qui aura sa pertinence. Ce sera une parcelle familiale, un espace de compostage collectif, un espace de type parc urbain jardiné,...ça, c’est quelque chose que l'on veut construire avec les acteurs locaux.  (Florence Gesthem)

Et ce projet verra le jour à l’horizon 2022…

Quels sont les principaux enjeux auxquels doit répondre l’agriculture urbaine ? 

Pour se développer,  l’agriculture urbaine doit anticiper la mobilisation foncière, mieux organiser juridiquement, ce nouveau modèle dans la ville. Favoriser l’émergence de nouveaux métiers. Comme les maraîchers animateurs. Cela passe par un apprentissage collectif. Et puis, un lien entre la ferme urbaine et le monde agricole, des échanges de savoir-faire, d’expérience...sensibiliser à la valeur de l’alimentation, de l’environnement et du sol sur lequel on se trouve.

En tous les cas, développer l’agriculture urbaine dans les quartiers pour plus de circuits courts, des créations d’emplois, une amélioration de la qualité de vie, c’est une belle aventure et déjà un sacré défi.

Aller plus loin 

Les lauréats de Quartiers Fertiles 

L'ANRU

Ferme coopérative de Grand'Alpe

Cultivons nos toits 

La Ferme du rail invite l'agriculture en ville

Références

Programmation musicale

  • 06h50
    East west link
    East west link
    KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD
    East west link

    Interprètes KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD

    Album L.W (2021)
    Label KGLW (KING GIZZARD & THE LIZARD WIZARD)

L'équipe

Olivier Marin
Olivier Marin
Olivier Marin
Production
Olivier Marin
Olivier Marin