Un futur DPE pour la valeur verte des logements
Un futur DPE pour la valeur verte des logements
Un futur DPE pour la valeur verte des logements ©Getty -  stockstudioX
Un futur DPE pour la valeur verte des logements ©Getty - stockstudioX
Un futur DPE pour la valeur verte des logements ©Getty - stockstudioX
Publicité
Résumé

Afin d’inciter à rénover les maisons et les appartements trop énergivores, un nouveau DPE (Diagnostic de performance énergétique) doit entrer en vigueur le 1er juillet 2021. Avec à la clé, de nouvelles règles dans le parc d’habitation…

En savoir plus

Les députés ont adopté en première lecture à l’Assemblée nationale le titre “Se loger” du projet de loi Climat et Résilience.  Qu’est-ce qui va changer - concrètement – demain dans le parc d’habitation ? 

Il y aura de nouvelles règles. Tout d’abord, la valeur « verte » des logements va prendre de plus en plus d’importance. L’idée est d’inciter à rénover. Pour le confort et la santé tout d'abord, quand on sait que le bâtiment pèse 25 % des émissions de CO2 dans notre pays et 45 % de la consommation de l’énergie. Mais aussi pour vendre un bien ou le mettre en location. Avec un nouveau DPE (Diagnostic de performance énergétique). C’est le carnet de santé de la maison ou de l’appartement. Sa nouvelle version entrera en vigueur en juillet 2021. 

Publicité

Et à quoi va ressembler ce nouveau DPE ? 

Il y aura toujours les étiquettes et les lettres de A à G pour les logements. De A pour un logement très performant à G pour des passoires thermiques.  Le DPE sera simplifié. Avec des informations et des conseils d’amélioration énergétique. Demain, le DPE prendra beaucoup plus en compte l’impact environnemental que par le passé. Mickaël Nogal, député de Toulouse et rapporteur du projet de loi Climat et Résilience, sur le volet logement : 

Demain, avec une seule étiquette à double seuil, vous pourrez par exemple être classé à la lettre D en consommation d’énergie mais si en terme d’émission de gaz à effet de serre, votre logement est classé E, l’étiquette finale que l’on retient pour classer votre logement, ce sera la moins bonne et donc l’étiquette E (Mickaël Nogal) 

Il sera même indiqué en euros sur l’étiquette, l’estimation des coûts annuels d’énergie du logement. Et il sera opposable juridiquement. Attention donc, si les informations sont fausses. A partir de ce DPE des dates ont été fixées  :

  • En 2025 : tous les logements classés G – c’est-à-dire les plus énergivores seront interdits à la location. 
  • En 2028 : ce seront les logements classés F qui seront interdits à la location
  • et à partir de 2034 un amendement a même été voté à l’AN, les logements classés E seront aussi concernés.

Tout cela au global, représente un peu plus de 4 millions de logements. 

Rénover c’est bien. Mieux isoler, changer les fenêtres, mettre un système de chauffage plus performant... Ce n’est pas une raison pour se précipiter. Christian Bee, du réseau Ex’im, spécialiste du diagnostic : 

On entend énormément parler de... il faut installer une pompe à chaleur…mais si vous installez une pompe à chaleur dans un bâtiment qui est une véritable passoire, cela n’a aucun intérêt. Donc, il faut d’abord ventiler, isoler et ensuite chauffer. (Christian Bee). 

Il existe des aides financières à la rénovation, comme l’outil MaPrimRénov' qui fonctionne plutôt bien pour la maison individuelle. Pour l’habitat collectif, c’est un peu plus compliqué…il y a des freins à rénover les bâtiments dans certaines copropriétés. Les intérêts ne sont pas les mêmes que l’on soit propriétaire occupant, propriétaire bailleur ou locataire d’un appartement. Et il n’est pas facile de faire voter tout le monde en Assemblée générale. Il faut une prise de conscience de l’intérêt de rénover. Pour le bien de la collectivité. 

Un logement qui n’est pas rénové de manière régulière tous les 10 ou 15 ans, risque de péricliter. Et on le voit malheureusement, en particulier, dans les centres villes anciens. Il y a des immeubles en péril. Parce que justement, ils n’ont pas fait l’objet de rénovation régulière, de travaux. Je crois que cela fait partie des éléments que tous les Français, qu’ils soient locataires ou propriétaires, vont intégrer demain. Et c’est aussi une question de confort de vie. (Mickaël Nogal) 

En attendant que soit clarifiées des questions qui restent toujours en suspens  notamment sur le volet travaux en copropriété,  l’ambition du futur DPE est d’être plus pratique, plus fiable, plus transparent…Ce sera à lui de faire ses preuves pour inciter à rénover et faire comprendre les enjeux écologiques et économiques pour – demain - une meilleure qualité des logements.

Aller plus loin 

Nouveau diagnostic de performance énergétique (dossier PDF Ministère de la Transition écologique) 

Diagnostics immobiliers où trouver un diagnostiqueur certifié 

Réseau Ex'Im

MaPrimRenov'

Références

Programmation musicale

  • 06h50
    Pas d'accord
    Pas d'accord
    JEAN-LOUIS PIEROT
    Pas d'accord

    Interprètes JEAN-LOUIS PIEROT, JANE BIRKIN

    Album Oh ! Pardon tu dormais (2020)
    Label BARCLAY

L'équipe

Olivier Marin
Olivier Marin
Olivier Marin
Production
Olivier Marin
Olivier Marin