Les aventures de moi-même -  Tome 1 Journal de ma fugue de Charly Delwart (Auteur) et Ronan Badel (Illustration)
Les aventures de moi-même - Tome 1 Journal de ma fugue de Charly Delwart (Auteur) et Ronan Badel (Illustration)
Les aventures de moi-même -  Tome 1 Journal de ma fugue de Charly Delwart (Auteur) et Ronan Badel (Illustration)  - Flammarion jeunesse
Les aventures de moi-même - Tome 1 Journal de ma fugue de Charly Delwart (Auteur) et Ronan Badel (Illustration) - Flammarion jeunesse
Les aventures de moi-même - Tome 1 Journal de ma fugue de Charly Delwart (Auteur) et Ronan Badel (Illustration) - Flammarion jeunesse
Publicité
Résumé

"Les aventures de moi-même : journal de ma fugue" est un journal intime écrit par Gaspard, presque 10 ans. Il a deux petites sœurs et un chien qui s’appelle Zut. Et il est en colère contre ses parents, qui viennent de décider du collège où il sera scolarisé l’année prochaine. Gaspard n’est pas d’accord !

En savoir plus

Les parents de Gaspard refusent de l’écouter. Pourtant il le sait : les enfants ont des droits, il a même appris par cœur l’article 12 : « T_out enfant doit pouvoir exprimer ce qu’il pense et ressent._ » Zut à la fin ! Ce sont quand même les quatre prochaines années de sa vie !

De toute façon, ils ne me comprennent pas. Ou c’est moi qui les comprends mieux. Car plus vous devenez pré-ado, moins vos parents vous comprennent mais plus vous comprenez comment eux pensent, du coup vous êtes moins d’accord

Publicité

Gaspard doit faire comprendre à ses parents qu’il n’est plus un bébé. Alors, c’est décidé, il va faire une fugue, et une fugue ça se prépare !

Comment Gaspard va-t-il s’y prendre, pour préparer sa fugue ?

Son projet demande beaucoup de réflexion ! Fuguer, d’accord, mais combien de jours ?  Où aller ?  Quand partir ?  Il échafaude des plans, rédige plein de listes de choses importantes. Car Gaspard veut faire les choses bien. Et il y a de nombreux détails pratiques à régler ! Par exemple, s’il rate l’école, comment le justifier auprès des professeurs ? Tout le monde le sait, la fugue n’est pas un motif valable d’absence. Il réfléchit alors au mot qu’il devra rédiger à la place de ses parents:

Chers professeurs,            
Pour une raison tenue secrète, Gaspard ne viendra pas cette semaine à l’école. Il reviendra bientôt, on ne peut pas dire quand exactement (et ce à cause de la raison tenue secrète). On vous tient au courant en cas de changement. Bravo pour votre compréhension.            
Signé : les parents de Gaspard

A part à son journal, à qui Gaspard parle-t-il de son projet ?

Il se confie à ses deux meilleurs copains Nils et Arto, à sa petite sœur, et puis  à l’ensemble de sa classe ! Les discussions vont bon train. Pour l’un, fuguer c’est descendre à un arrêt de gare au hasard, juste parce que tu en aimes le nom. Pour l’autre, c’est marcher tout droit dans une seule direction. Mais pourquoi pas se cacher plusieurs jours dans une salle de cinéma ? Ou alors partir au Brésil pour le week-end ? En fait, quand on y pense, les possibilités sont infinies ! 

Gaspard est complètement perdu

Peut-être trouvera-t-il des réponses auprès d’un grand de CM2. Un mercredi, Gaspard prend son courage à deux mains et se décide à lui parler. Il s’appelle Jean-Jacques, il a redoublé et un mystérieux rideau de cheveux masque son visage. Il paraît qu’il a déjà fait une fugue, et même plusieurs. Et voilà ce que ce vieux sage âgé de 12 ans au faux air de Maître Yoda lui dit :

5 min

La fugue c’est une expérience entre toi et toi-même. Une fugue ça doit pas être loin, ça doit être bien. C’est ce que tu veux que ce soit

Chers parents, rassurez-vous : la fin est drôle, inattendue et très émouvante. Parce qu’en imaginant sa fugue, Gaspard, mine de rien, se révèle prévoyant et incroyablement raisonnable ! Il est devenu responsable, digne de confiance, capable de défendre une conviction et d’argumenter ses choix. Pas de doute, Gaspard a grandi !

Le ton est léger, mais c’est finalement un roman très juste sur la préadolescence et ses contradictions. Gaspard est tiraillé entre l’irrésistible besoin de s’émanciper d’un côté, et de l’autre l’attachement inconditionnel à ses parents.  

Et pour terminer, je vous propose de méditer sur l’épigraphe qui inaugure cette histoire, citée et commentée par Gaspard lui-même :

Une destination n’est jamais un lieu, mais plutôt une nouvelle façon de voir les choses : c’est pas de moi, mais d’un auteur qui s’appelle Henry Miller

  • Les aventures de moi-même : Journal de ma fugue, de Charly Delwart, est paru aux éditions Flammarion jeunesse. A partir de 9/10 ans.