: La Russie ne serait pas le sixième pays au monde en nombre de morts due à la Covid19, mais le deuxième juste derrière les Etats-Unis. Ici à Volgograd ©AFP - KIRILL BRAGA / SPUTNIK
: La Russie ne serait pas le sixième pays au monde en nombre de morts due à la Covid19, mais le deuxième juste derrière les Etats-Unis. Ici à Volgograd ©AFP - KIRILL BRAGA / SPUTNIK
: La Russie ne serait pas le sixième pays au monde en nombre de morts due à la Covid19, mais le deuxième juste derrière les Etats-Unis. Ici à Volgograd ©AFP - KIRILL BRAGA / SPUTNIK
Publicité
Résumé

A regarder la surmortalité russe pendant toute la période pandémique, il y aurait 600 000 morts de la Covid19 : un drame inédit en période de paix.

En savoir plus

Direction la Russie ce matin, pour un point sur la pandémie de Covid19. Il est important à faire ce point, histoire que les Français aient bien en tête la situation russe à l'heure de se poser la question du passe sanitaire ou de la vaccination : ce week-end, Moscou a enregistré un record de morts dans ses hôpitaux dus à la Covid19 : environ 800 par jour.

Pourtant, la Russie connait une baisse de tests positifs quotidiens : de 25 000 par jour le 11 juillet, on est passé à 18 700 sans que l'on sache bien si c'est dû à l'effet de la dispersion des Russes pendant l'été ou si ça correspond à une véritable baisse du taux d’incidence) grâce aux différentes mesures de restrictions adoptées.

Publicité

Officiellement et officieusement 

Officiellement, il y aurait 187 200 morts, ce qui est déjà énorme : ça fait de la Russie, le sixième pays le plus affecté par la pandémie au monde.

Mais comme la Russie est très peuplée, tout est relatif : en nombre de morts par million d'habitants, c'est-à-dire en proportion, elle est encore loin derrière la France. Mais ça, c'est officiellement !

Parce que les quelques médias indépendants russes qui parviennent encore à publier des infos vérifiées, savent que le Kremlin ment éhontément en ne comptabilisant que les décès autopsiés. En clair, il y a une sous-déclaration chronique et abyssale.

Des morts systématiquement sous-déclarés

Oui, ces mêmes médias n'ont pas eu grand-chose à faire : ils ont regardé sur Rosstat, l'équivalent russe de notre INSEE national, les chiffres de la surmortalité pendant cette période pandémique. 

Et ils sont arrivés au chiffre ahurissant de 600 000 morts !

596 000 exactement. La Russie n'est donc pas le sixième pays au monde en nombre de morts due à la Covid-19, mais le deuxième juste derrière les Etats-Unis mais devant le Brésil alors que ces deux pays ont des populations beaucoup plus importantes que la Russie.

Le carnage n'est pas indien, brésilien, péruvien ou colombien : il est Russe ! C'est si grave que l'espérance de vie en Russie, qui était déjà une des pires du monde développé, a reculé de près de 2 années, du jamais vu hors période de guerre !

Saint-Marin sert de banc test au SputnikV

C'est peut-être le plus effrayant dans cette histoire de négligence sanitaire et étatique : il semble bien que le SputnikV soit un excellent vaccin qui aurait plus de 95% d'efficacité contre la Covid19, selon un 1er comptage fait sur la population de Saint-Marin.

Saint-Marin, c'est cette petite République coincée en Italie et qui a vacciné 70% de sa population avec le SputnikV. Le problème, c'est que les Russes, eux, n'en veulent pas : seul un peu plus d'un quart de la population russe est entièrement vaccinée.

Pire encore ! Les problèmes de production de ce vaccin commencent à se voir : l'Argentine attend toujours 18 millions de doses promises par la Russie au début de l'été. C'est si grave que Buenos Aires menace de rompre ce contrat qui n'est pas honoré.

Références

L'équipe

Anthony Bellanger
Anthony Bellanger