Vaccination au Mexique en octobre 2021
Vaccination au Mexique en octobre 2021 ©Getty - Luis Barron / Eyepix Group/Barcroft Media
Vaccination au Mexique en octobre 2021 ©Getty - Luis Barron / Eyepix Group/Barcroft Media
Vaccination au Mexique en octobre 2021 ©Getty - Luis Barron / Eyepix Group/Barcroft Media
Publicité

Du Mexique à la Terre de feu, le taux de vaccination contre la Covid19 a dépassé celui de l'Europe, de l'Amérique du Nord et de l'Asie... Retour sur un succès paradoxal.

C’est une bonne nouvelle venue d’Amérique latine : les Latino-Américains sont désormais la population la plus vaccinée au monde contre la Covid19 !

Un peu plus de 60% d’entre eux, du Mexique à la Terre de feu, ont reçu 2 doses de vaccin contre la Covid19 : c’est mieux que l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie !

Publicité

Il y même deux pays, le Chili et l’Uruguay, qui sont – avec la Grande-Bretagne – leaders dans le monde de la 3e dose ! Au Chili, c’est la moitié de la population qui a déjà été trois fois piquée.

Les grandes villes latinos sont même très en avance 

Buenos Aires est double-vaccinée à 83% et la plus grande métropole d’Amérique du Sud, la région de Sao Paulo, a réussi l’exploit d’immuniser entièrement près des 80% de ses 40 à 45 millions d’habitants ! Pour Mexico City, ça monte à 99% de la population éligible !

Un traumatisme partagé partout

D’abord, beaucoup de pays en Amérique latine ont été dévastés par la pandémie. On se souvient des images équatoriennes de cadavres abandonnés dans les rues de Guayaquil parce que les pompes funèbres locales n’arrivaient plus à suivre le rythme des décès.

Le Pérou est encore aujourd’hui le pays le plus touché au monde, avec un taux de mortalité par million d’habitants trois fois plus élevé que celui de la France. Le sentiment d’urgence a donc joué en faveur d’une vaccination massive.

Prenez l’Équateur : en mai, le nouveau président Guillermo Lasso promettait de vacciner la moitié de sa population en 100 jours. Mission accomplie avec l’aide de 1 700 brigades de santé déployées dans tout le pays et en ouvrant plus de 500 vaccinodromes.

Des vaccins de toutes origines

C’est la deuxième recette du succès : l’Amérique latine a reçu 800 millions de doses venant de 10 pays différents. En clair, ils ont injecté chinois, cubain, européen, étasunien, russe… 

Tout valait pourvu que leur population soit protégée au plus vite !

Ils ont été aidés en cela par une très ancienne tradition vaccinale : dans beaucoup de pays d’Amérique latine, les campagnes de vaccination font office de sécurité sociale. L’adhésion populaire a donc été massive. En clair, être antivax, c’est plutôt un luxe de pays riches.

Un bon exemple est le Salvador, un des pays les plus pauvres d’Amérique centrale : les 2/3 de la population sont vaccinés. C’est une telle réussite que le pays a pu donner des dizaines de milliers de doses au Honduras et sortir du programme Covax réservé aux pays pauvres.

La générosité étasunienne

Un Jour dans le monde
42 min

Absolument : Washington a donné en tout deux fois plus de doses au reste du monde que la Chine et 10 fois plus que la Russie. Des doses qui ont d’abord été déversées sur l’Amérique latine. Mais les pays de la région ont aussi pu compter sur une solidarité régionale solide.

La Colombie, par exemple, a non seulement vacciné sans barguigner les 2 millions de réfugiés vénézuéliens présents sur son territoire mais a aussi ouvert des centres de vaccination à la frontière, pour immuniser gratuitement des dizaines de milliers d’autres.

Bref, la recette du succès latino-américain, c’est un mélange unique de traumatisme initial, de solidarité étasunienne et interaméricaine ajouté à une forte adhésion nationale aux campagnes de vaccination, comme les Latino-Américains en ont connu tant d’autres dans leur histoire récente.

L'équipe