Le retour de la lutte contre le choléra

Lutte contre le choléra, ici en 2018
Lutte contre le choléra, ici en 2018 ©AFP - AMOS GUMULIRA
Lutte contre le choléra, ici en 2018 ©AFP - AMOS GUMULIRA
Lutte contre le choléra, ici en 2018 ©AFP - AMOS GUMULIRA
Publicité

La maladie est une infection digestive aiguë due à l'ingestion d'eau ou d'aliments contaminés par la bactérie du cholera. Son retour est particulièrement inquiétant au Malawi par les proportions que cette résurgence y prend.

La nausée tellement forte qu'elle vous donne le sentiment d'une mort imminente.
Les jambes qui se dérobent. Puis la perte de connaissance.

Dans un grand journal américain, un jeune Malawien de vingt-deux ans raconte comment le choléra a failli le tuer.

Publicité

La maladie est une infection digestive aiguë due à l'ingestion d'eau ou d'aliments contaminés par la bactérie du cholera.
Le jeune homme dont je vous parle fait partie des milliers de personnes qui ont contracté la bactérie cette année au Malawi. Petit pays d'Afrique australe coincé entre le Mozambique, la Zambie et la Tanzanie. Sans l'aide d'un ami, notre jeune aurait rejoint le cortège des morts du choléra qui s'y multiplient.  Depuis près d'un an, elles s'y comptent en centaines. 20 ans que le pays n'avait pas connu cela !  A titre d'exemple, le Malawi n'a enregistré que deux cas en 2021. Les autorités pensaient avoir quasiment éradiqué la bactérie notamment grâce à une campagne de vaccination menée sur la dernière décennie.

Qu'est ce qui explique ce retour du choléra ?

La marche de l'histoire
28 min

La faute à plusieurs facteurs selon les médecins sur place. Ils identifient deux phénomènes majeurs qui sont venus fragiliser la lutte contre le choléra au Malawi.

  • D'abord, les thèses conspirationnistes autour des vaccins anti-COVID. Elles sont très prévalentes dans cette partie du monde et entraînent désormais une réticence à toute forme de vaccination, y compris celle contre le choléra. Celle-ci se prend par la bouche, mais de nombreux malawiens soupçonnent les médecins de leur administrer le vaccin anti-covid par voie orale.
  • L'autre phénomène qui favorise la circulation de la bactérie est le dérèglement climatique. Pointé du doigt pour expliquer la multiplication des tempêtes et des inondations qui polluent les eaux et détruisent le réseau sanitaire. C'est dans ce type de condition, dans les eaux souillées que la bactérie prolifère. 30% des locaux n'ont pas d'accès à l'eau potable, 60% vivent sans toilettes adéquates.

Cette résurgence du choléra ne concerne pas que ce pays

Le retour du choléra est particulièrement inquiétant au Malawi par les proportions que cette résurgence y prend. Mais, l'Organisation Mondiale de la Santé prévient que des situations similaires sont observées ailleurs dans le monde. En réalité, ce sont 31 pays qui sont actuellement fortement touchés. Ils sont principalement situés dans le reste de l'Afrique, mais aussi au Moyen Orient, en Asie du Sud et dans les Caraïbes.  Et dans chacun de ces cas la racine mal est identifiée. Dans ces parties de la planète, les guerres, les famines mais aussi les phénomènes climatiques entraînent des déplacements de populations. Déjà en situation de précarité sanitaire, celles-ci perdent soudainement l'accès à l'eau potable, elles sont alors exposées à la maladie au contact des eaux usées qu'elles croisent au fil de leurs errances...

L'équipe

  • Gallagher Fenwick
    Production