Chine : le look "petit fonctionnaire" séduit la jeunesse

Veste boutonnée jusqu'au col, couleurs sombres : le style sobre et conservateur du président chinois Xi Jin Ping (ici sur la place Tien an Men en 2019)
Veste boutonnée jusqu'au col, couleurs sombres : le style sobre et conservateur du président chinois Xi Jin Ping (ici sur la place Tien an Men en 2019) ©AFP - GREG BAKER / AFP
Veste boutonnée jusqu'au col, couleurs sombres : le style sobre et conservateur du président chinois Xi Jin Ping (ici sur la place Tien an Men en 2019) ©AFP - GREG BAKER / AFP
Veste boutonnée jusqu'au col, couleurs sombres : le style sobre et conservateur du président chinois Xi Jin Ping (ici sur la place Tien an Men en 2019) ©AFP - GREG BAKER / AFP
Publicité

Après la mode des marques de luxe et des sweat-shirts à gros logos, les jeunes chinois renouent avec le look "employé de bureau" époque Mao. Un symbole fort dans la Chine de Xi Jin Ping.

Quel nouveau look fait rêver les jeunes chinois branchés? Pantalon trop grand - on dit "oversize" - veste bleu terne et zippée jusqu'au menton, avec col  pelle à tarte, attaché case à la main et pin's du parti communiste à la boutonnière.

Ca s'appelle le "Ting Ju Feng" et cela veut dire "le style employé de bureau".
Un look directement inspiré des vêtements régulièrement portés par Xi Jin Ping, le président chinois lui-même.

Publicité

L'idée générale - c'est un bloggeur chinois spécialiste mode qui l'explique au New York Times -  est de dégager une impression de stabilité, d'efficacité, de calme et de sérieux, par opposition à la mode dominante jusqu'ici chez les jeunes, vêtements de marques avec logos tapageurs, montres bling bling, ceintures luxueuses.

Un style qui a accompagne le virage libéral de l'économie chinoise mais qui a pris du plomb dans l'aile depuis que Xi Jin Ping s'est lancé dans une vaste chasse contre la corruption il y a dix ans.

Le bloggeur cité par le New York Times nous explique que la pièce qui fait tout, c'est la chemise manche courte avec poche sur la poitrine suffisamment grande pour y glisser un petit carnet, l'accessoire du parfait fonctionnaire.

Un peu de second degré dans cette tendance, mais pas que. Après la vague des start up, de plus en plus de jeunes chinois cherchent en effet à se tourner vers la fonction publique : plus de deux millions d'entre eux ont postulé pour y entrer l'an dernier.

Un avenir professionnel perçu comme rassurant dans une économie très chamboulée par la pandémie.

L'image de Xi Jin Ping, adepte de cette sobriété vestimentaire n'y est pas pour rien.

Après s'être débarrassé de toute opposition - au prétexte de cette lutte anti corruption- le président chinois devrait se faire reconduire à la tête du parti lors du Congres du PC le mois prochain. Un troisième mandat, du jamais vu depuis Mao.

L'incarnation d'une Chine qui resterait stable dans la tourmente mondiale, affichant ses valeurs jusque dans ses chemises dans la guerre qui l'oppose ouvertement aux Etats-Unis, incarnation, eux, d'un monde occidental que la mode du Ting Ju Feng vient défier.

L'équipe