l'ïle de Gotland
l'ïle de Gotland
l'ïle de Gotland ©Getty - Svenja-Foto
l'ïle de Gotland ©Getty - Svenja-Foto
l'ïle de Gotland ©Getty - Svenja-Foto
Publicité
Résumé

La prochaine adhésion de la Suède à l'OTAN va bouleverser la vie tranquille de cette île touristique suédoise. Sa position stratégique en plein milieu de la Baltique fera d'elle un parfait porte-avions naturel face à la Russie.

En savoir plus

Comme la Finlande... la Suède demande son adhésion accélérée dans l'OTAN...

L’affaire devrait prendre un peu plus de temps que son voisin finlandais, mais effectivement, dès la semaine prochaine, Stockholm demandera son adhésion au Traité de l’Atlantique nord.

La guerre en Ukraine a rebattu toutes les cartes : la Suède se sent à nouveau menacée par la Russie. La Suède et la Russie ce sont fait 11 fois la guerre depuis les guerres novgorodo-vikings des 12e et 13e siècle. Mais cette fois-ci Moscou est allée trop loin :

Publicité

En janvier, juste avant l’invasion de l’Ukraine, des drones non identifiés sont passés au-dessus du Palais royal de Stockholm et des quatre centrales nucléaires du pays. Et ce n’est pas tout !

Quelques semaines plus tard, la Russie a déplacé depuis la mer de Barents 3 énormes barges de débarquement pour les mettre à disposition de sa flotte de la Baltique. Un avertissement sans frais reçu 5 sur 5 par les forces armées suédoises. Et puis il y a Gotland.

Une merveille, ce Gotland !

Une île grande comme un gros tiers de la Corse située à une centaine de kms au large des côtes suédoise. Une nature préservée, des villages pittoresques et colorés, d’immenses plages de sable et la mer à perte de vue.

Sans oublier ses sites archéologiques vikings remarquables et le tout écolo en plus, puisque le vélo et les transports éco-responsables y règnent en maître. Une Suède si typique et si agréable que 2 millions de touristes visitent Gotland tous les ans !

Ce que je n’ai encore dit, c’est que ce paradis touristique est aussi une terre d’un immense intérêt stratégique. Elle n’est qu’à 330 kms à vol d’oiseau de l’enclave russe de Kaliningrad.Or Kaliningrad, c’est le port d’attache de la flotte russe de la Baltique.

De plus, Gotland est idéalement située en plein centre de cette mer et en verrouille l’accès. Autrement dit qui possède Gotland possède les clés de la Baltique et la suède le sait.

Gotland, un objectif depuis toujours pour les Russes

À lire aussi : Otan: l'adhésion de la Finlande (et de la Suède) est compréhensible mais soulève des défis en série

Les Russes ont déjà envahi Gotland. C’était il y a longtemps, en 1808 et ça n’a duré que trois semaines mais les Suédois s’en souviennent encore.

C’est si vrai que jusque dans les années 1980, l’île était truffée de fortins dotés de mitrailleuses et de batteries de défense anti-aériennes, l’armée suédoise avait un régiment à demeure qui patrouillait en permanence le long de 170kms de côtes.

Mais c'est vrai qu’avec ses 8 000 conscrits annuels, son budget militaire dix fois plus petit que celui de la Russie, la comparaison parait très défavorable à Stockholm. Sauf que la Suède a une des industries d’armements les plus performantes au monde.

C’est pour cette raison que, consciente de sa faiblesse, la Suède ne veut pas se retrouver seule face à la Russie

À lire aussi : La guerre de Poutine pousse la Suède et la Finlande neutres dans les bras de l’Otan

Elle rejoindra donc l’Alliance atlantique et offrira à l’OTAN en guise de cadeau de mariage la précieuse île de Gotland, ce porte-avions naturel.

C’est une révolution pour un pays qui depuis deux siècles n’avait plus adhéré à une alliance militaire. Depuis les guerres napoléoniennes en fait. Et même 1808 plus précisément. 1808, vous vous souvenez ? L’invasion par les Russes de l’île de Gotland. La grande boucle de l’Histoire vient donc de se refermer.

Références

L'équipe

Anthony Bellanger
Anthony Bellanger