Rick Hunter et Dee dee McCall, dans Rick Hunter, une série de Frank Lupo
Rick Hunter et Dee dee McCall, dans Rick Hunter, une série de Frank Lupo
Rick Hunter et Dee dee McCall, dans Rick Hunter, une série de Frank Lupo - .
Rick Hunter et Dee dee McCall, dans Rick Hunter, une série de Frank Lupo - .
Rick Hunter et Dee dee McCall, dans Rick Hunter, une série de Frank Lupo - .
Publicité
Résumé

Retour dans les années 1980 à l’occasion de la sortie en DVD des enquêtes d’un … inspecteur choc ! Un flic à la gâchette facile, multirediffusé en son temps sur TF1 et qui revient avec son franc parler, l’occasion de tirer le portrait de Rick Hunter !

En savoir plus

Rick Hunter, inspecteur choc, le flic qui agace sa hiérarchie apparait sur le petit écran en 1984.

La série est très influencée par le succès des films de l’ex-cow-boy Clint Eastwood dans l’Inspecteur Harry.

Hunter passe sur NBC face au blockbuster Dallas sur CBS mais voilà, pour contrer la famille de cow-boy qui s’enrichit aux pétrodollars, le flic de Los Angeles aux méthodes de shérif fait plutôt pâle figure.

Publicité

Pourtant Fred Dryer, ex-footballeur de presque deux mètres de haut, porte bien le flingue et ne mâche pas ses mots, il a de quoi ratisser large.

Heureusement pour nos dimanches après-midi télé, après une première saison en demi-teinte, le programmateur de NBC décide de lui donner une nouvelle chance. Il fait basculer la série le samedi soir. Et le plan s’est déroulé sans accroc et la série va rester à l’antenne, 7 saisons et 153 épisodes avant une tentative de retour raté dans les années 2000.

La série est produite par un type qui tapait à la machine dans le jingle diffusé à chaque fin d’épisode

c’est lui qui lançait ses feuilles qui formaient à l’écran le C de son nom Cannell … Stephen J. Cannell dont on ne comptait plus les productions tant il en signait par paquet de 12, à l’époque, et le showrunner fait rarement cavalier seul, et d’ailleurs pour Hunter son coéquipier est Frank Lupo son camarade de l’Agence tous risques et bientôt dans Un Flic dans la Mafia.

Hunter, lui, il préférait être tout seul, mais voilà nous sommes dans les années 1980 et les séries policières misent de plus en plus sur de vrais duos et les créateurs imposent à Rick une jeune coéquipière … Dee Dee McCall.

La série aurait dû s’appeler Hunter and McCall tant tout tient sur ce duo,

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La preuve quand la comédienne Stéphanie Kramer décide d’arrêter pour se lancer dans la musique en saison 6, l’audience s’écroule.

Pour le succès de la série, les créateurs évitent d’en faire un couple, il y aura bien des accolades voire même quelques embrassades, de la drague à l’ancienne mais pas d’histoire d’amour, dans les polars, ça finit mal en général … un peu comme pour les méchants dans Rick Hunter. Ce qui fait aussi le succès de la série ce sont les scènes d’actions où les deux flics, un gars, une fille, à armes égales, ne lâchent rien. Hunter, le chasseur en VF, ça sonne plutôt western, et c’est normal, car il a tout du héros mythologique de l’ouest américain, mais sa coéquipière, Dee Dee McCall n’est pas cantonnée aux rôles de danseuses de saloon. Elle sait manier aussi bien le colt que lui …

Et bon nombre de bad guy, peuvent témoigner !

Enfin s’ils sont encore vivants car rares sont les méchants qui s’en sortent, c'est ça la loi de Los Angeles selon Hunter.

La saison 1 de la série est désormais disponible en DVD chez Éléphant films.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.