Elvis Presley lors d'un concert en 1957 ©Getty - Hulton Archive
Elvis Presley lors d'un concert en 1957 ©Getty - Hulton Archive
Elvis Presley lors d'un concert en 1957 ©Getty - Hulton Archive
Publicité
Résumé

En clin d’œil à la sortie au cinéma du biopic "Elvis" de Baz Luhrmann, retour sur quelques séries qui ont mis à l’honneur Elvis Presley. Il faut dire qu'entre la rock star et la télé c’est une grande histoire. Flashback.

En savoir plus

Tout commence au moment où la télé s’impose dans les foyers. Dans les shows télé de variétés des années 50, Elvis explose. C’est d’ailleurs le petit écran qu’il choisit pour faire son grand retour sur scène, après un break cinématographique et hollywoodien, pour un concert télévisé exceptionnel tourné en juin 1968 dans les studios de NBC.

De plus, dans la fiction, bien avant le film de Baz Luhrmann, des séries racontent Elvis Presley. La télé diffuse par le passé, deux biopics, et notamment en 1990, sur ABC, une série qui se concentre sur les premiers succès du rocker.

Publicité

C’est Michaël Saint-Gérard qui incarne ici Elvis - au chant ce n’est en revanche pas sa voix mais celle de l’imitateur officiel du King, Ronnie McDowel - Ce n’était pas la première fois que Michaël Saint-Gerard incarnait Presley, il avait déjà fait des apparitions dans le costume du rockeur au ciné, notamment en 1989, dans Great Balls of fire, le biopic sur Jerry Lee Lewis.

La série Elvis qui devait suivre sur plusieurs saisons l’histoire du King n’a malheureusement pas le succès escompté

Et elle sera annulée après 10 épisodes et n’ira donc pas au-delà des débuts de la carrière du chanteur.

À lire aussi : Le G.I Elvis Presley
6 min

Le comédien Michaël Saint Gérard après Elvis reviendra dans la peau du chanteur pour quelques plans seulement dans la série Code Quantum. C’est quand Sam Beckett, voyageur dans le temps, se regarde dans le miroir, dans l’avant-dernier épisode. Il débarque, comme toujours, involontairement, à Memphis, en 1954 et dans la peau du King. Oh bravo !

15 ans plus tard, en 2005, Elvis revient dans une mini-série biopic en deux épisodes, avec Jonathan Rhys Meyer, avant Les Tudors ! La série se concentre, là encore, sur les premières années du rockeur quand Elvis explose sur scène devant des producteurs très heureux et des jeunes fans en liesse.

Elvis Presley a une telle place dans la culture populaire, qu’au-delà des biopic, beaucoup de créateurs se sont amusés à évoquer le personnage. C’est le cas dans la sitcom New Girl qui suit les histoires de Jessica alias "Jess" qui après une rupture amoureuse s’installe à Los Angeles en coloc’ avec trois garçons.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

C'est à la mort d’un fan du King

À lire aussi : Rockeur ou Crooner ?
5 min

Le père d’un des colocataires, pour la cérémonie, un sosie d’Elvis est embauché, le hic, c’est qu’il est fin bourré. Pour le remplacer, c’est "Jess", excellente Zooey Deschanel qui enfile le costume et chante In the ghetto ! Il faut dire que la comédienne sait très bien chanter, elle est "She" dans le duo musical She & Jim.

Des sosies d’Elvis dans les séries, il y en a eu d’autres, comme dans la célèbre série Happy Days, qui en 1977, trois mois après la mort du King, un peu comme un hommage. C’est Richie qui fait l’annonce, un homme courageux va monter sur scène, c’est le plus grand et l’unique Fonzie ! Devant les fans surexcités, avec Richie à la guitare, Ralph au piano et deux … Fonzettes, il interprète, intimidé, Heartbreak Hotel. Waouh !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Benoît Lagane
Production