vidéo
France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Juliette Arnaud relit avec attention un nouveau conte traditionnel...

En savoir plus

Le truc avec les gens qui écrivent bien mais exclusivement pour les adultes c’est qu’on les sent souvent effleurés par la tentation de te flinguer la journée, voire toutes les journées de toute ta vie.

« Le sommeil est un emprunt fait à la mort pour l'entretien de la vie », Schopenhauer, un gars qui devait siffler le matin au réveil le requiem de Mozart, et l’autre gai pinson là l’Emil Cioran : « Ce n'est pas la peine de se tuer puisqu'on se tue toujours trop tard ». Allez c’est bon merci messieurs j’ai bien compris, mais voilà aujourd’hui les terrasses sont sous le bleu du ciel, KB9 sous le bleu du maillot des champions du monde, et plus intimement j’ai relu Le Vilain Petit Canard, vous n’aurez pas pas mon seum.

Publicité

Hans Christina Andersen ,qui lui n’écrivait pas exclusivement pour les grandes personnes, et si en son temps, il était un romancier et un journaliste reconnu, pour ses récits de voyageur curieux et aguerri, on sait de lui de nos jours sa descendance la plus célèbre, que des vedettes! Des petites filles : celle aux allumettes, celle au petit pois, celle à la queue de poisson. Un petit garçon : celui qui était né canard et vilain.

Alors je ne vous révèle rien, le gosse est pas moche, c’est juste que c’est pas un canard. Du coup sa mère et sa fratrie de canards le trouve moche. Mais aussi tous les autres gens dont il cherche à se faire aimer puisque les gens en général ne trouvent beau et n’aiment que ce qui leur ressemble. Voilà pourquoi Brad Pitt est plus sur Angelina Jolie et Jennifer Aniston que sur Eric Zemmour. Maintenant que j’ai craché mon fiel, Hans Christian. Et son petit canard qui n’en est pas un. Puisqu’il est un cygne, mais qu’il ne le sait pas. Et le truc plus emmerdant c’est que personne dans son entourage ne le sait.

Sans doute parce que je n’ai plus 8 ans, j’ai eu quelque difficultés à gober cette péripétie, et puis je suis allée voir sur internet la tête que peut avoir un bébé cygne … et ben, voilà c’est crédible. Un bébé cygne ça ressemble à un canard mais raté. Couleur foireuse, pas de blanc immaculé, le long cou sinueux n’est pas encore là, bref au niveau de la déco y a rien qui va.

Alors que d’habitude les bébés animaux c’est plus joli que les bébés adultes. Un chaton c’est plus mamine qu’un chat. Un Vizo c’est plus mignon qu’un Michel Drucker. Bref vous avez l’idée. En dehors de ce fait technique, Andersen est un genre de génie. Pas comme Flaubert ou Proust, les stylisticiens passez votre chemin, quoique … écoutez plutôt le premier paragraphe : « Il faisait si bon à la campagne. c’était l’été, les blés étaient jaunes, l’avoine ,verte, on avait mis le foin en meules dans le pré … » jusqu’ici c’est un peu joli, mais bon pas de quoi casse une patte à un canard… « La cigogne y déambulait sur ses longues pattes rouges » ok toujours RAS « … en parlant égyptien … » Ah?  « …car elle avait appris cette langue de sa mère ».

Oui, on pourrait se dire qu’Andersen est fou comme un lapin avec sa cigogne qui de plus ne ré apparaîtra plus dans le récit. On peut aussi sourire et se préparer pour toutes les petits perles de cet acabit qui accompagnent l’histoire de celui qui ne savait pas qu’il allait être un cygne.

Écrite l’histoire par un être trop grand, un mal aimé ne sachant pas aimer, par un être hanté par son inaccomplissement affectif et qui avec son canard moche s’est vengé littérairement et a tendu une aile lumineuse à toutes celles et tous ceux qui ne savent pas encore qu’ailleurs il y aura des gens pour les trouver beaux. 

Merci bisous merci

Références

Programmation musicale

L'équipe

Juliette Arnaud
Production