vidéo
France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Morgane Cadignan n'aime pas l'écrivain voyageur Sylvain Tesson, invité dans la Bande Originale pour son livre "Un été avec Rimbaud", paru aux éditions des Equateurs.

En savoir plus

Sylvain Tesson je ne vous aime pas. Ça va pas ou quoi de mettre ce genre d’idées dans la tête des gens ? Après un an de confinement vous pensez vraiment que moi j’avais prévu de passer mon été avec Rimbaud ? Sans déconner ? Ecrivez-moi “Un été avec Cointreau“ et là on discute. Ah bah vous côté vacances vous êtes pas le plus grand déconneur... Tour du monde à vélo, l’Himalaya à pied… Ce serait bizarre que je demande à voir vos mollets ?

Je me rends compte que quand j’ai envie d’écrire je me trouve comme excuse pour ne pas le faire : “non... mais il faut que je fasse du sport “ et quand je dois faire du sport je me dis : “non... mais faut que j’écrive“. Et très souvent, je prends la décision de m’allonger un peu en attendant de choisir. Je me réveille 4 heures après en ne sachant plus quel jour on est. Et vous en attendant, un Goncourt, un prix Médicis et un Renaudot entre deux cols de montagne parce que “c’est important le repos musculaire.”_ _Ça doit être beau de vous voir vous étirer les ischios sur vos prix littéraires.

Publicité

Y’a quand même des gens tu te dis : “on n'est pas fait du même bois.” Moi quand je passe un été avec Homère, c’est qu’en général j’ai passé tout le mois de juillet enfermée à regarder les Simpsons. 

En 2015, petit retour à la réalité, vous décidez de traverser la France à pied du Mercantour au Cotentin… Franchement Sylvain… Oh… Qu’est-ce que vous ne feriez pas pour ne pas payer un billet de OUIGO... C’est beau d’avoir une fibre littéraire assez forte pour faire passer votre radinerie pour de l’exploration. Mais maintenant, si vous prenez une place sans prise électrique, vous pouvez aller à Marseille pour 40 balles. Même les TGV si on s’y prend un peu à l’avance on s’en sort. Prenez le TGV et écrivez-nous votre prochain livre “Une traversée Inoui“, puis avec les 200 000 exemplaires vendus, vous pourrez peut-être même prendre un billet d’avion. Ou vous acheter un vélo électrique, ça fait un peu connard mais quand vous grimperez le Kilimandjaro avec, vous serez content d’avoir un petit moteur. 

Moi toute cette énergie ça me fatigue. J’ai même pas besoin d’aller en Himalaya, rien que de regarder votre biographie ça me fout le vertige. A quoi ça sert d’avoir des rêves quand t’as des mecs, rien que leur CV pourrait être publié à la  Pléïade. Vous avez traversé les steppes d’Asie centrale à cheval… Non mais qui fait ça ? Quand je fais un changement de métro pour aller chez Tang Frère je suis fière de moi et je rentre en taxi parce que je considère que trop marcher, c’est un manque de respect pour mes jambes, et qui suis-je pour les contrarier ? 

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Références

L'équipe

Morgane Cadignan
Production