Mais où est donc passée la Septième compagnie ? ©AFP - GAUMONT / Collection ChristopheL
Mais où est donc passée la Septième compagnie ? ©AFP - GAUMONT / Collection ChristopheL
Mais où est donc passée la Septième compagnie ? ©AFP - GAUMONT / Collection ChristopheL
Publicité
Résumé

"J'ai glissé, chef"... Un vaudeville militaire avec Jean Lefebvre et Pierre Mondy qui raconte la propre déroute de Robert Lamoureux alors qu'il avait 20 ans !

En savoir plus

Même s'il a réalisé sept longs métrages de comédie, Lamoureux n'aimait pas ça puisqu'il déclara : "Je tourne parce que cela me rapporte. Mais chaque film est une corvée". Son truc à Robert, c'est la scène, du Théâtre au Music-Hall, lui qui, en 1950, remporta le Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros avec Papa, maman, la belle et moi.

La septième compagnie... devint un film aux 4 millions d'entrées en 1973, l'année du premier choc pétrolier. Il porte à l'écran son expérience du Blitzkrieg, "la guerre éclair" pour ceux qui ont fait anglais espagnol.

Publicité

"La septième compagnie était effectivement ma propre déroute qui a été une déroute tout à fait heureuse. On s'est bien amusé, mais enfin on avait 20 ans et à 20 ans, tant qu'on n'est pas mort, on rigole."

Donc, il connaît son sujet quand le chef expose la stratégie de la tenaille

Le chef Chaudard, quincaillier à Vesoul, c'est Pierre Mondy qui mit en scène plusieurs pièces de Lamoureux et qui, ici, est mis en scène par lui. Dans ce vaudeville militaire. Il est accompagné de Tassin joué par Aldo Maccione et Pithiviers, alias Jean Lefebvre.

Jean Lefebvre, c'est 160 millions d'entrées puisqu'il fait aussi partie des premiers "Gendarmes". Et c'est aussi lui qui porte cette patrimoniale réplique des Tontons flingueurs : "Vous avez beau dire, il n'y a pas seulement que de la pomme, il y a autre chose."

Selon lui, il doit son succès à sa poire

"Et je dois dire que ma gueule m'a servi puisque souvent je le vois dans la rue, les gens me regardent et se marrent, et donc il y a une raison. Parce qu'on a beau se regarder dans la glace, on se connaît jamais très bien ou on se connaît trop."

Bilan 4 millions d'entrées. Et lui, comme Lamoureux avait le nez creux lors de la sortie du film, il a dit : "Et si ça marche, on fera plusieurs épisodes. Bien sûr, c'est un à suivre, ce film".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

François Audoin
Réalisation