Volcan sous-marin
Volcan sous-marin
Volcan sous-marin ©AFP - CHRISTOPH GERIGK / Biosphoto
Volcan sous-marin ©AFP - CHRISTOPH GERIGK / Biosphoto
Volcan sous-marin ©AFP - CHRISTOPH GERIGK / Biosphoto
Publicité
Résumé

Un volcan dont vous ne connaitrez pas le nom - parce qu’il n’en a pas encore, tout simplement… Mais vous en avez déjà entendu parler de ce volcan découvert en mai 2019 au large de Mayotte, à 50 km à peine des côtes de l'île : on plonge et le voici, posé à presque 3500 mètres de fond…

En savoir plus

C’est un sacré monument ! 5 kilomètres de diamètre et 800 mètres de haut. Un édifice surveillé de près par les scientifiques, mais ce qu’ils font en ce moment est inédit Nicolas, en plus d’être une sacrée aubaine pour eux… 

Les chercheurs écrivent une nouvelle page de l’histoire de ce volcan

À lire aussi : Episode 18 : Les volcans
17 min

Ils sont littéralement en train de mettre le nez dessus, le toucher, le gratter, l’explorer, donc, in situ. Cela grâce à Victor : Victor6000, un robot gros comme une Twingo capable de supporter la pression des grandes profondeurs, jusqu’à 6000 mètres comme son nom l’indique… Capable de ramasser des échantillons de sédiments, de fluides, de roches grâce à ses bras articulés et, grâce à des caméras, capable de tout filmer et photographier, bref montrer de très près et pour la première fois le volcan… 

Publicité
Capture écran de laves du volcan sous-marin de Mayotte
Capture écran de laves du volcan sous-marin de Mayotte
- Mission GéoFLAMME

L’ami Perseverance sur Mars n’a qu’à se rhabiller (j’exagère un peu) ! 

Depuis 10 jours, et jusqu’à la fin mai, une trentaine de sismologues, géophysiciens, géochimistes, microbiologistes et j’en passe, appuyés par toute une équipe de techniciens, scrute le site immense grâce à Victor. 

C'est une aubaine parce que les volcans des profondeurs ont beau être nombreux, ils sont difficiles à atteindre, du coup très peu d’éruptions sous-marines sont documentées : une trentaine dans le monde uniquement. 

En plus celle-ci est la plus grosse jamais observée, un laboratoire géant ultra précieux, dont les chercheurs n’auraient presque jamais osé rêver.

Et pour quelle raison faut-il aller voir tout ça de si près, justement ?

4 min

Pour mieux comprendre les processus éruptifs, le mode de construction des volcans des abysses… Comment les fluides sortent ? Est-ce dû à la tectonique des plaques par exemple ? 

La morphologie des coulées de lave – qu’on peut apercevoir rouge avant qu’elle ne refroidisse très vite, l’eau étant à moins de 4 degrés là-dessous, leur source : où sont les réservoirs de magma ? Comment sont-ils composés, à quelles profondeurs se forment-ils ? Des questions aussi sur l’impact de ces éruptions sous-marines sur l’écosystème. Et puis quelle vie tout simplement se trouve à proximité ? 

Une masse de connaissances à la clé, que l’expédition Géoflamme, c’est son nom, est en train de collecter à bord du Pourquoi pas, navire de 100 métrés de long qu’on imagine pourtant bien riquiqui flottant au-dessus du volcan englouti.