Comptons les oiseaux !  ©Getty - Donna Apsey / EyeEm
Comptons les oiseaux ! ©Getty - Donna Apsey / EyeEm
Comptons les oiseaux ! ©Getty - Donna Apsey / EyeEm
Publicité
Résumé

Un appel à compter les oiseaux ce matin : la Ligue de protection des oiseaux et le Muséum national d’histoire naturelle vous demandent d’aider la science pour la collecte de données, avec donc un appel national.

En savoir plus

Oui dans nos jardins, sur nos balcons, ou même dans un parc ou un square à côté de chez vous en ville : un appel notamment pour compter les mésanges, tourterelles, rouge-gorge ou, mon préféré, grosbec casse-noyau - tous les oiseaux nicheurs en fait - ce week-end, celui des samedi 29 et dimanche 30 mai. Alors détendez vous l’idée n’est pas de passer vos 2 journées entières à guetter,  je vais vous expliquer.. Il y a tout un protocole à suivre, strict mais très simple.

Alors allons-y pour le mode d’emploi ! 

Vous choisissez votre jour, samedi ou dimanche, donc, et un créneau d’une heure, PILE, pas plus, pas moins, sinon ça fausse les données (l’an dernier 1/3 des participants se sont loupés là-dessus). Plutôt fin de matinée ou début d’après-midi quand les oiseaux sont les plus actifs. Et là, donc, vous comptez les oiseaux. Alors pas ceux qui volent au-dessus de votre tête, non, mais ceux qui se posent sur une branche, l’herbe, ou le rebord du balcon. Et là vous allez me dire : comment les reconnait-on si on est une bille en ornithologie ? (et je ne vise personne) 

Publicité

Et bien, on garde à proximité la fiche avec les images des 50 espèces que vous devriez le plus probablement observer, et qui se trouve (la fiche) sur le site internet où vous devez au passage vous inscrire pour participer… Oui un site internet un peu old school vous verrez et c’est dommage mais la LPO n’a pas encore les moyens de développer une application. Attention par contre à ne pas compter plusieurs fois le même oiseau, 300 merles en 1h ça n’est PAS possible !

Justement est-ce qu’on sait combien et quels oiseaux se posent dans nos jardins ?

Oui parce que ces weekends nationaux de comptage existent depuis 2013, avec d’ailleurs un nombre de participants toujours plus grand, il faut dire que l’observation des oiseaux cartonne depuis l’an dernier : 746 jardins il y a 8 ans, presque 4.000 en 2020, les champions étant le Nord, la Loire Atlantique et la Gironde ! 21 oiseaux en moyenne par jardin, surtout des moineaux domestiques, merles noirs et étourneaux sansonnets en ce qui concerne la dernière édition. L'objectif est de mieux connaître les espèces qui viennent se reproduire en France, quand et pourquoi, en regardant aussi les impacts du changement climatique. Nos jardins, parcs et balcons étant de précieux terrains auxquels il est important que la science ait accès puisqu’ils représentent une superficie supérieure à celle des réserves naturelles en France ! Alors au boulot !

Références

L'équipe

Camille Crosnier
Production