Crottes wombats ©Getty - Simon McGill
Crottes wombats ©Getty - Simon McGill
Crottes wombats ©Getty - Simon McGill
Publicité
Résumé

Des crottes qui ont autant captivé que déconcerté certains scientifiques depuis des années puisqu’elles sont en forme de : cube !

avec :

Camille Crosnier (Journaliste et chroniqueuse).

En savoir plus

Je vous présente le caca wombat, le wombat, petit marsupial australien trop mignon avec sa tête de peluche, qui sait donc faire passer un carré dans un rond… Carte de visite unique au monde, ça n’existe chez aucun autre animal et on a enfin compris comment c’est possible !

Et comment ça fonctionne alors ? Et bien les chercheurs de l’Université de Tasmanie, mais aussi de l’Institut de technologie de Géorgie aux Etats-Unis, ont réussi à observer ce qui se passe dans les intestins de 30m de long, pendant la période de digestion qui peut durer jusqu’à 8 jours. 

Publicité

L’épopée de la crotte est semée d’étapes, rythmées par la contraction très particulière des muscles de l’intestin. Ces contractions successives, après avoir débarrassé les excréments de tout liquide et nutriments, façonnent, en quelque sorte, le cube, et ça se passe dans la dernière ligne droite, le dernier quart de l’intestin, où la paroi ne s’étire pas de manière uniforme : les muscles ont des épaisseurs très différentes, avec des zones flexibles, et d’autres solides, qui sculptent la matière fécale. 

La voici ultra sèche à la sortie, des petits cubes de 2cm ! 

Les wombats en produisent jusqu’à 100 par jour ! L’étude avec schémas et modélisations 2D est dans le magazine Science de fin janvier et ça vaut le coup d’œil.

Maintenant qu'on sait comment, la question qui se pose c'est "pourquoi" ? On a une piste, en tout cas : les wombats n’y voient pas grand-chose, alors ces gros pépères, qui peuvent peser jusqu’à 35 kg, se servent de leurs crottes pour communiquer… Ils les laissent à des endroits stratégiques, en les montant même parfois en murailles. Et que se passerait-il si elles étaient arrondies, ces crottes ? Ca dégringolerait et ne leur permettrait donc pas de marquer efficacement leur territoire. 

Alors le sujet prête à sourire, d'ailleurs les spécialistes témoignent des blagues incessantes dans leurs laboratoires de "science merdique", je les cite, MAIS les matières fécales sont une mine d'informations comportementales et biologiques qui vont de l'ADN au détail de l'alimentation, ou la charge parasitaire et permettent donc de faire avancer la connaissance, en évitant en plus de capturer les animaux pour les étudier. C'est par exemple grâce à des excréments qu'on a pu confirmer la découverte d'une nouvelle espèce de singes il y a quelques mois en Asie du sud-est. 

Dernier élément, chez les wombats, on sait que plus la crotte est cubique, plus il est en bonne santé !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Camille Crosnier
Production