vidéo
Alexis Le Rossignol ©Radio France
Publicité
Résumé

Après cet épisode de chaleur, Alexis Le Rossignol a une petite pensée pour les climato-sceptiques et se dit que l’écologie c’est un peu comme le sport : il y a quelques professionnels mais quand même beaucoup d’amateurs.

En savoir plus

Bonjour à tous,

Ca va les juilletistes ?

Publicité

Avant de commencer, une pensée pour les climatosceptiques, pour qui la semaine dernière a dû être un peu longue.

Là, faut y aller pour nier l’évidence… Ils devaient être là, volets ouverts en pleine journée “dis-donc on a de la chance hein, il fait beau cette semaine… ah ouais…”

Sur BFM une "experte" est quand même venue dire que les habitants des pays chauds, soit 3,5 milliards de personnes, devaient bien rire de nous voir nous affoler pour "quelques excès de température qui sont le quotidien quand on vit à Dakar ou à Abu Dhabi". Mais c’est quoi cet argument ??

Faudrait pas qu’elle soit standardiste au 3919 elle, "Pardon madame, vous êtes victime de violence conjugale ? Alors excusez-moi, mais les femmes afghanes riraient bien à vous entendre vous plaindre. Et les mutilations génitales en Afrique de l’Ouest, ça vous parle ? Et bah non, ça vous dit rien… allez bonne journée madame. Ah quel boulot j’te jure…"

Après y a des gens qui supportent mieux la chaleur que d’autres, ça c’est vrai, on est pas tous égaux à ce niveau-là.  Quand t’as la clim' à la maison par exemple, bon bah la chaleur ça va.

C'est terrible la clim' parce qu’elle participe elle-même au réchauffement climatique. Plus les gens s'équipent, plus il fait chaud, plus les gens s'équipent, plus il fait chaud, plus les gens s'équipent.

Si je devais avoir un vrai boulot, avec un salaire et ce genre de privilèges, j'crois que je vendrais des clim' ça a l'air assez facile à vendre quoi.

Même si à titre personnel je suis anti clim', mais bon… la semaine dernière j’ai passé cinq jours dans un hôtel à Lyon… J’ai dit allez, une fois de temps en temps… À 16 j’l’ai mise. Ah j’étais bien… Quand j’étais pas là j’la laissais tourner histoire que ça soit bien frais quand j’rentrais… j’mettais un p'tit sweat pour pas attraper froid quand même, ça serait ballot de choper la crève.

Une bonne canicule c’est un bon révélateur de la fragilité de nos convictions quand même… un peu comme un billet d’avion pas cher ou une côte de bœuf. On est là "Bon, une fois de temps en temps…". Ce "une fois de temps en temps", il fait mal…

Le problème de l’écologie c’est que c’est un peu comme le sport : y a quelques professionnels pis y a quand même beaucoup d’amateurs.

J’ai lu qu’à Dubaï y avait carrément des plages climatisées… Alors je leur souhaite pas la mort aux gens qui vivent à Dubaï, mais juste une p'tite coupure de courant d’un mois ou deux...

J’me demande ce qu'il s’passerait si un pays attaquait Dubaï. Par exemple au hasard, la Russie attaque Dubaï. Est-ce qu’on défilerait dans les rues ? Est-ce qu’en France y aurait un consensus pour dire que Poutine est fou ? Ou est-ce qu’il y aurait des voix dissidentes, du genre "finalement Poutine… bon… on va pas s’acharner contre lui non plus…" et puis l’ingérence française, à un moment faut peut-être aussi que ça cesse… hein…

Ce qu’on peut dire par rapport à cet épisode de fortes chaleurs, c’est qu’il est arrivé un peu plus tôt que prévu : 28 ans en avance par rapport aux prévisions d’Evelyne Dhéliat - je sais pas si vous avez vu ce bulletin météo qui est ressorti là… on dit que les records sont fait pour être battus mais là on a été bons… Bravo l’humanité !

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Références

L'équipe

Alexis Le Rossignol
Alexis Le Rossignol
Alexis Le Rossignol
Alexis Le Rossignol