vidéo
Marina Rollman ©Radio France
Publicité
Résumé

Aujourd’hui, Marina Rollman nous parle d’un truc dont tout le monde a besoin, que tout le monde n’a pas et qui est quasiment toujours payant… Et non il ne s’agit pas d’orgasmes… Mais de logement !

En savoir plus

Bonjour les amis,

Aujourd’hui je viens vous parler d’un truc dont tout le monde a besoin, que tout le monde n’a pas et qui est quasiment toujours payant… Et non il ne s’agit pas d’orgasmes… Mais de logement ! Car je cherche, roulement de tambours, pour la première fois de ma vie à : ACHETER ! Et alors, vous vous dites, mais pourquoi maintenant ? 

Publicité

Parce que j’ai du flair et que je sens que bosser dans le milieu du spectacle vivant après plus d’une année de chômage forcé va me propulser directement en tête de file des demandeurs de prêts. Une fusée que je suis, ils ne vont pas me voir passer tellement je vais l’avoir vite ce prêt.

Parce qu’on le sait, les banques adorent par-dessus tout t’entendre dire “oui alors par rapport à mon dossier… Faut pas trop vous fier aux revenus 2020-2021… En revanche comme vous pouvez le voir ici dans la lettre de recommandation de ma grand-mère… J’ai eu une année pas mal en 2018… J’avais une coupe de cheveux qui m’allait bien et je suis allée trois fois à la piscine… Et pour ce qui est du futur a priori si les étoiles s’alignent et qu’on a l’accord de Kassav’, 2023 s’annonce très très lourd… Avec la sortie de mon premier EP essentiellement composé de reprises zouk de Barbara.”

Halala les amis mais quel kiff de chercher un logement bordel.

Au début tu y vas la fleur au fusil, avec la joie et l’innocence d’un participant à l’Eurovision qui ne saisit pas l’ampleur de la catastrophe… Et donc au début t’as tes petits critères ! Non mais tu y tiens :

“Nous heu on cherche un deux pièces, on a vraiment resserré à quatre arrondissements qu’on adore et on est vraiment mordicus sur l’idée d’avoir un petit extérieur, balcon, terrasse tout ça.” C’est tellement joli de penser que tu as une quelconque emprise sur ton destin.

C’est comme arriver en boîte et dire : “ce soir je me lâche, je ne rentre pas toute seule !” Et en effet tu ne rentres pas toute seule mais à 4h du mat tu rentres surtout avec ce qu’il reste.

Logement pareil, au bout du 8 mois, après avoir sombré dans l’alcool, écumé 6h par jour "Seloger", "Leboncoin", "Echangestudiocontremoelleosseuse"… Parce que moi vraiment c’est devenu mon job, là je viens à France inter pour voir du monde et que la prod me paie un café mais en vrai je suis courtière immo.

Je vous jure quand je dors j’ai les doigts qui pianotent encore automatiquement, je parle dans mon sommeil : “étendre la recherche dans un rayon de 100km.”

Finalement donc t’émerges de ta cave tout dégueulasse avec les seules annonces qui restent : “regarde, regarde mon amour… Ils disent : 4m2 en pente - c’est top vu qu’on aime le charme de l’ancien, suffira de mettre des ventouses au chien… Il y a près de 16 minutes de soleil par jour - qui c’est qui va pas chopper un mélanome bêtement… Et il n'y a de l’amiante que dans un mur sur deux… Je crois que c’est le bon !”

Vient ensuite le moment merveilleux de la visite où on rencontre l’agent immobilier. Une personne très sûre d’elle dont le métier consiste à… Lister des fonctionnalités normales d’un logement… MAIS à te les poser comme si elles étaient exclusives à ce bien : “donc là vous pouvez voir sur les parois verticales l’installation ingénieuse de zones de création d’ambiance lumineuse.

- Les fenêtres ?

- Ah vous connaissez ? Ah ça les gens adorent en ce moment. Depuis le confinement tous les biens qui en ont partent très très vite;”

La suite à écouter et à retrouver en vidéo !

Références

L'équipe

Marina Rollman
Marina Rollman
Marina Rollman
Production
Marina Rollman
Marina Rollman