Nous sommes le 4 avril et en avril, ne te découvre pas d’un fil ! ©Getty -  Lelia Valduga
Nous sommes le 4 avril et en avril, ne te découvre pas d’un fil ! ©Getty - Lelia Valduga
Nous sommes le 4 avril et en avril, ne te découvre pas d’un fil ! ©Getty - Lelia Valduga
Publicité
Résumé

En mai, fais ce qu’il te plaît.

En savoir plus

Nous connaissons tous ces dictons, mais il en existe d’autres qui confirment le risque de gel, comme « il n'est mois d'avril si gentil, qui n'ait son petit chapeau de grésil » ou le merveilleux « fleur d’avril ne tient qu’à un fil ».

Les risques de gelée sont donc réels ! Et même redoutables à en juger par « avril le doux, quand il se fâche est le pire de tous ».

Publicité

Mais il existe des dictons qui se contredisent ! 

En Anjou, il se dit que  « le raisin d'avril n'entre pas dans le baril » alors qu’en Savoie « quand il tonne en avril, il faut apprêter son baril ».

Ce qui est certain est que  les croyances sont tenaces.

Je ne cesse de rappeler qu’une étude sérieuse a démontré que le célébrissime « Noël au balcon, Pâques au tison » ne s’était réalisé que 12 fois le siècle dernier,  rien n’y fait. Si les températures de fin d’année sont clémentes, il y aura toujours quelqu’un pour nous rappeler cette drôle de prophétie.