Tomate fraîche du jardin sur la vigne au soleil. ©Getty -  Laurie Rubin
Tomate fraîche du jardin sur la vigne au soleil. ©Getty - Laurie Rubin
Tomate fraîche du jardin sur la vigne au soleil. ©Getty - Laurie Rubin
Publicité
Résumé

Il est beaucoup question du coronavirus en ce moment, mais un autre virus est lui aussi très inquiétant, non pas pour les hommes, mais pour les poivrons, piments et tomates.

En savoir plus

Les scientifiques l'ont baptisé tomato brown rugose fruit virus. L'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail a publié un communiqué et s'inquiète, je cite, d'un "risque élevé d'introduction et de dissémination du virus avec un impact potentiel conséquent sur les cultures", tant pour les filières professionnelles que pour les productions familiales qui représentent des volumes significatifs.

C'est en 2014 que ce virus a été identifié au Moyen-Orient et il ne cesse depuis de progresser dans le monde. La France est encore préservée mais pour combien de temps : le Royaume-Uni, l'Italie, la Grèce, l'Allemagne, l'Espagne, les Pays-Bas sont déjà contaminés.

Publicité
  • La promenade du jour

Mille & une orchidées, exposition du Jardin des Plantes à Paris, à voir jusqu'au 2 mars.

Références

L'équipe

Alain Baraton
Production
Alain Baraton
Chronique