Présentation de calendriers de l'année 1938 ©Getty - Keystone-France
Présentation de calendriers de l'année 1938 ©Getty - Keystone-France
Présentation de calendriers de l'année 1938 ©Getty - Keystone-France
Publicité
Résumé

A mesure qu’avance l’année 38, le rapport de forces en Europe va devenir de plus en plus défavorable aux démocraties.

avec :

Michaël Foessel (philosophe, spécialiste de la philosophie allemande et de la philosophie contemporaine, et professeur à l'école Polytechnique).

En savoir plus

A mesure qu’avance l’année 38, le rapport de forces en Europe va devenir de plus en plus défavorable aux démocraties.

Mars, l’Autriche est occupée par l’Allemagne et va être annexée.

Publicité

Avril, les franquistes, en atteignant la Méditerranée, coupent la Catalogne de Valence républicaine.

Mai, l’Allemagne cerne la Tchécoslovaquie, au prétexte de la protection des Sudètes.

L’été, une première mobilisation générale a lieu en France mais, le 30 septembre, Daladier et le britannique Chamberlain signent avec Hitler et Mussolini les accords de Munich qui vont démanteler la Tchécoslovaquie

Et le 9 novembre, Hitler se sentira assez protégé pour lancer la Nuit de cristal.

Etait-il  possible d’arrêter cette expansion par les armes mais encore à moindres frais ? Le débat se prolongera à l’infini d’autant que ceux qui, à l’époque, s’étaient résignés ont souvent changé d’avis ensuite, au vu des conséquences qu’ils n’avaient pas alors imaginées.

L’habitude s’est cependant installée d’accuser la démocratie parlementaire. La multiplication des controverses inutiles et le  respect maniaque des règles auraient paralysé la France.

Mais le gouvernement Daladier avait obtenu les pleins pouvoirs en juin et gouvernait de plus en plus par décrets-lois.

Michaël Foessel pose la question crûment : jusqu’à quel point la France de 1938 était-elle encore démocratique ? Et plus crûment encore, il ajoute : la « mobilisation morale », une formule qui s’impose cette année-là n’était-elle pas dirigée contre l’esprit démocratique autant ou davantage que contre les fascismes ?

Références

Bibliographie :

Récidive. 1938 de Michaël Foessel (PUF).

Paroles de Français anonymes. Au coeur des années trente de Alain Corbin (Albin Michel).

Chanson Bei Mir Bist du Schön de Léo Marjane

Références

L'équipe

Jean Lebrun
Production