France Inter
France Inter
Publicité
En savoir plus

Au théâtre, le public se levait à l'arrivée du grand homme: peut-être, en conséquence, prenait-il encore plus de plaisir à s'y rendre. Au pied de sa bicoque vendéenne, les baigneurs venaient manger leurs boites de sardines, histoire de l'observer par la fenêtre : là, il s'irritait franchement.

Georges Clemenceau quittant la Maison Blanche le 5 décembre 1922
Georges Clemenceau quittant la Maison Blanche le 5 décembre 1922
© Library of Congress

Cela lui donnait l'envie de voyager. Après la victoire- et l'échec de son élection à la présidentielle- il partit ainsi pour l'Egypte : « Je vais voir si Cléopâtre est toujours jolie et, dans ce cas, je l'épouse » . Le goût des femmes non plus que celui des arts et de la plume ne le quitta jamais : il ne connut pas vraiment de vieux jours... Le journaliste Henri Béraud qui le visita dans son salon de la côte secoué par le vent marin notait : « Impossible de saisir son portrait; s''il n'y avait sa grosse moustache, sa tête ne serait qu'une vivante suite d'expressions et d'instants ».

Publicité

Evénement(s) lié(s)

Clemenceau

Les liens

Le Musée Clemenceau
Ce musée, installé dans l'appartement du rez-de-jardin où Georges Clemenceau vécut de 1895 jusqu'à sa mort en 1929, est dédié à la vie et au travail de ce dernier.

Références

L'équipe

Jean Lebrun
Production
Jacques Sigal
Réalisation
Frédéric Martin
Collaboration
Franck Olivar
Collaboration