France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Asterix sexiste et grossophobe, annulé par les Verts et flouté par Facebook: la dystopie de Gabriel Attal dans l'Opinion. La Vie nous dit que l'animal reflète l'homme. Parce qu'un jour j'ai vu une larme qui venait de très loin, du pays où tu dors", les lettres de l'amour de Saint-Exupéry et de Consuelo dans le Figaro.

En savoir plus

On parle d'Astérix...   

Astérix qui est dans la tourmente, on l'accuse de sexisme et de grossophobie, des maires écologistes le chassent de leurs bibliothèques municipales et Facebook floute désormais son image... Pauvre Astérix que la Poste voulait célébrer dans une série de timbres,  la colère alors a pris sur des réseaux sociaux puis dans le monde politique... "Comment pouvez vous promouvoir une société où l'on discrimine ceux qui chantent mal, où l'on tue et mange des sangliers sans même avertir le lecteur de la violence inouïe des images" a lancé un député d'extrême-gauche... Ainsi la France annule son gaulois national....  

Sauf que mes amis.... Ce n'est pas arrivé.   

Publicité

Je vous racontais une dystopie née du cerveau de Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, un parmi les 50 personnalités que le  journal l'opinion a invité pour son numéro 2000 à imaginer l'actualité de 2025... L'exercice raconte d'abord les auteurs eux-mêmes: Gabriel Attal joue sur la peur de la coercition écolo-gauchiste, ces fameux wokes dont l'Express, tiens!  décrit l'influence à Sciences-Po Paris -cela nous dit le moment.    

Dans l'Opinion, Le Président Macron veut croire que les journaux dans quatre ans diront le renouveau de la France, mais l'éditrice Muriel Beyer l'imagine battu à la présidentielle, et écrivant donc un beau livre -chez elle? Manuel Valls nous dit que Marine Le Pen sera à l'Elysée, mais elle sera impopulaire. Cela aussi dit le moment quand le Point fait frétiller l'envie présidentielle de Michel Barnier à droite, et le mensuel féministe causette, à gauche sollicite celle de Christiane Taubira, elle élude dans une interview pourtant riche où elle relève le drapeau du progressisme.   

Que sera l'avenir?   Dans l'Opinion, le directeur général des Galeries Lafayette et du BHV imagine Amazon ponctionné d'une amende de un milliard d'euros pour abus de position dominante...   Mais dans la vraie vie aujourd'hui, Amazon vient de repousser les syndicats américains qui voulaient de s'implanter dans un de ses entrepôts en Alabama -l es employés, majoritairement noirs ont adhéré à la propagande patronale et rejeté des voleurs, qui prendraient une part de leurs salaires en cotisation... Le Monde diplomatique dissèque cette défaite des syndicats qui se revendiquaient des droits civiques, et que soutenaient la presse, des footballeurs professionnels, l'opinion publique et même le président Biden... Mais Amazon a déjà remodelé le paysage américain à sa force...   

Dans le monde présent que l'avenir inquiète, l'Obs met en couverture une femme qui se réveille la nuit en pensant à son bilan carbone, ce que sa vie génère de CO2 qui aggrave le réchauffement climatique.. .Isabelle Autissier, patronne de l'organisation écolo WWF, émet chaque année 6,9 tonnes d'équivalent carbone, c'est mieux que le français moyen qui en est à dix mais c'est beaucoup plus que les deux tonnes qui garantiront la terre. Elle fait pourtant des efforts, Isabelle Autissier, qui achète local, ne se chauffe pas la nuit, s'achète un pantalon un pull et un trois tee-shirts par an... Mais elle n'arrive pas à sacrifier son aller retour annuel en Norvège où elle retrouve son bateau, "naviguer dans les mers froides est un des fondements de ma vie". 

L'Obs dans sa version papier et sur son site passe au tamis du bilan carbone des gens connus et des comme vous et moi, vous pouvez essayer, vous lirez aussi des conseils. Le chef Thierry Marx, dit que nous devrons passer du bœuf-carotte aux carottes-bœuf, remplacer les viandes par des protéines végétales... Pauvre Obélix... 

Et on parle donc des animaux...  

Non pas pour les manger mais parce qu'ils consolent et pour leur âme qui sait, le Parisien nous dit que c'est le moment d'adopter et nous prend par la main? On déconseille aux couples avec bébés de choisir le poisson rouge, on déconseille formellement à quiconque d'acheter un cheval ou une poule sans posséder un terrain à la campagne.   

La Vie elle transcende notre lien l'animal, qui est notre semblable, le dominicain Xavier Loppinet, qui a écrit un livre, "Mon chien me conduira-t-il au Paradis?", m'apprend que le chien désigne l'humain et lui donne sa place, il l'élève... Lors d'apparitions de la vierge Marie, on a vu des chiens nerveux et aboyeurs se coucher apaisés au pieds de leurs maitres, ils participaient à l'harmonie   Sous l'influence de François, l'Eglise catholique secoue sa peur de voir l'homme se confondre avec l'animal, fini le temps où l'on réécrivait l'histoire de saint Roch sauvé par un chien en remplaçant la bête par un petit garçon, on appréhende désormais la continuité de la vie.  

Dans Libération vous lirez que les auteurs de science-fiction, que les gens sérieux, l'armée française ou le pouvoir chinois, mobilisent pour imaginer l'avenir, en ont assez d'imaginer l'intelligence artificielle et ses avatars et voudraient explorer cette terre inconnue encore, l'âme des humains.  

On parle enfin de victoire...   

Celle de la Dépêche puisque l'Etat c'est dit, va financer les lignes à grande vitesse de l'Occitanie, Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan, le journal  qui avait  mené campagne titre son édito "Merci qui"? Mais s'interroge aussi sur ce que risque dans cette concurrence l'aéroport de Blagnac. Il est important de ne pas écrire en vain.  

La Voix du Nord qui a quatre-vingt ans raconte ses débuts magnifiques de journal de la Résistance et cette devise, "la Voix du Nord ne pactise pas avec le mal", elle est inchangée. La Provence nous livre le carnet intime d'une femme qui échappa au génocide des Arméniens il y a plus d'un siècle, elle savait le français et grâce à lui put venir faire vie à Marseille et nous la lisons. La Croix à propos d'une nouvelle traduction de l'Odyssée, nous dit que la langue des anciens grecqus retentissait de mille bruits, Crac Bam Paf Braoum faisait le bateau touché par la foudre de Zeus.  

Le Figaro nous parle de l'essentiel, l'amour qui fut le sujet d'un livre de jeunesse clair et gaillard et réédité du leader socialiste Léon Blum, Etienne de Montety  aime tant qu'il regrette que Blum ne devint pas écrivain... Le même Figaro nous offre les lettres enfin publiées qu'échangeaient Saint-Exupéry et son épouse Consuelo, «Il était une fois un enfant qui avait découvert un trésor» avait écrit Antoine à Consuelo juste après leur rencontre en 1930, ils auraient quatorze ans avant que l'avion de Saint-Ex ne tombe en méditerranée, des petits noms bêtas, la passion, les ruptures, les retours et des mots...   "Tonio parce qu'un jour j'ai vu une larme qui venait de très loin, du pays où tu dors, de là où tu souffres, de là où tu te caches, j'ai connu l'amour, j'ai su que je t'aimais, j'ai su aussi toute l'amertume de l'amour dans une larme, dans une seconde."

Références

L'équipe

Claude Askolovitch
Claude Askolovitch