France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Marseille découvre les propos racistes d'un notable révélés par Mars Actu. L'Est Républicain raconte Adil Sefrioui, qu'un homme a traité de bicot et tenté d'écraser devant chez lui.. Le Figaro et Réforme disent le sort inquiétant d'un universitaire algérien condamné à la prison pour "atteinte aux préceptes de l'Islam.

En savoir plus

On parle de Thomas Pesquet...    

Qui hier de là-haut a pris en photo sa Normandie natale, "sous le soleil comme toujours quoi qu’en diront les rageux" dit-il sur les réseaux sociaux pour le plus grand plaisir de Paris-Normandie -mais pourtant des rageux en disent du mal de Pesquet... C'est Charlie Hebdo qui s'y colle dans quatre dessins bien sales signé Vuillemin où Pesquet bafre et défèque dans la station spatiale et ses aliments et ses excréments volent autour de lui dans l'apesanteur, finalement les autres spationautes l'expulsent, "allo Houston, la mission d'observation d'un français dans l'espace est terminée"... Mais cette scatologie n'est rien comparée à l'édito de Charlie signé Riss, le patron, pour qui Pesquet n'est qu'une figure sympathique qui fait accepter aux peuples distraits un crime. Car dans l'Espace se rejouerait la colonisation, une course aux richesses menée par des prédateurs, le spationautes seraient les nouvelles troupes coloniales, Elon Musk serait à l'espace ce que Bugeaud fut à l'Algérie... Et de même qu'on déportait des africains aux colonies pour qu'ils fassent pousser le coton et récoltent le sucre de nos cafés, dit Riss, des satellites nourrissent une 5G qui arrosera des portables fabriqués par une main d'œuvre d'esclaves de Ouighours en Chine...  

L'esclavage, puisque Charlie l'invoque, un remarquable hors série de l'Obs le raconte comme une histoire française, notre rôle dans ce crime et ce que nous pouvons en faire, il faut désormais raconter l'esclavage dans les mots et la dignité les révoltes des personnes esclavisées. Au XVIIIe siècle, quand les esclaves trimaient dans les plantations, l'aristocratie, les élégantes en France, achetaient et s'offraient des enfants domestiques noirs, des "petits nègres" comme on disait, tellement amusants et jolis sur les tableaux. En 1793 le citoyen Zamor, qui avait été le jouet de Madame du Barry puis son bouffon, témoigna contre son ancienne maîtresse devant le Comité de salut public, et suivit son cortège vers la guillotine, où elle réclama un peu de temps au bourreau.  

Publicité

A Marseille on découvre les  propos d'un notable révélés par le site Mars Actu, Christian Tommasini, président du yachting club de la Pointe rouge , participait en février à un conseil portuaire et s'indigna ainsi des incivilités commises par des visiteurs sur le parking...  “Ils profitent de la demi-heure de parking gratuite… En plus, que des melons, que des Arabes. Pas un blond, un blanc, un qui est bien comme il faut, non, que des Arabes... Je ne suis pas raciste, mais maintenant il y en a marre des Arabes. Tu peux plus rien faire sans qu’un arabe vienne te faire chier. Le jour où il faudra s’armer, je serai le premier à aller faire de la ratonnade". Et l'assistance rit. A la Provence Tommasini dit que ses propos ont dépassé sa pensée et qu'il a des amis musulmans... Savez-vous, sans doute est ce vrai.   

A Dole, dans le Jura, nous raconte l'Est-Républicain, Adil Sefrioui, artisan électricien, avait remarqué qu'un homme photographiait sa maison alors que ses enfants jouaient sur la terrasse, il alla le voir, l'autre lui répondit "ah bicot tu passes sous le capot aujourd'hui", et le frappa avec son gros appareil photo, et puis fonça sur lui en voiture, Adil Sefrioui  a des fractures et une minerve autour du cou, il dit que son agresseur, prenait du plaisir à dire ce mot, bicot, bicot bicot, et ça l'étonne, "les gens sont gentils d'habitude, ils disent, "on n'aime pas les arabes mais toi on t'aime bien".   

Le Figaro nous apprend qu'une de nos confrères, Philippe Ballard, vétéran présentateur de LCI et ancien de cette maison, rejoint le Rassemblement national pour les régionales. Le Canard enchainé nous apprend que Luc Doumont, responsable de l'UNSA, rejoint aussi le RN, mais pour les départementales.     

On parle aussi d'un universitaire...  

Qui est algérien, Saïd Djabelkhir, dont le journal protestant Réforme et le Figaro -après d'autres journaux- nous disent le sort inquiétant... Un tribunal l'a condamné à trois ans de prison ferme pour atteinte aux préceptes de l'islam, un autre universitaire spécialiste de sécurité informatique avait porté plainte contre lui, se sentant offensé parce que Djabelkhir avait rappelé que le rite du sacrifice du mouton était antérieur à l'islam... 

Saïd Djabelkhir a pris cette accusation comme une absurdité d'abord mais l'absurdité est devenue réalité et une menace concrète,  il reçoit des messages de menaces  “Nous attendons ton arrivée en prison pour te régler ton compte" il fait appel, mais on s'interroge en Algérie sur le poids retrouvé des islamistes jusque dans le Hirak, le mouvement populaire de contestation du régime...  

Dans Libération, détendons-nous, on nous dit avec verve la diplomatie du Halloumi, un formage de lait de brebis et de chèvre, qui fait la gloire de Chypre et qu'on poêle et qu'on frit, miam, auquel l'Europe a accordé une appellation d'origine protégée, et ce serait une bonne nouvelle, car cette AOP parle non seulement du halloumi de la République de Chypre, mais aussi de celui de la république de Chypre du Nord, occupée et inventée par la Turquie... Et ce serait un grand pas vers le dialogue... 

Etrange de lire cela quand le Monde nous dit les affres des Ouighours de Turquie qui redoutent que les nouvelles ententes entre la Turquie et la Chine ne les fassent un jour extrader... 

Le fromage ne résout pas tout. D'ailleurs, vu du terroir chypriote, l'Aop est un souci, car des producteurs ont pris l'habitude de produire le Halloumi au lait de vache... Et vu du Liban, de Syrie, de Jordanie, c'est une peine, comment laisser croire que le Halloumi parfumé à la menthe et que l'on fond dans des chaussons  serait un produit simplement européen... Appropriation culinaire...    

On parle enfin de forêts. 

Qui sont la verte et belle espérance du Républicain lorrain et de Télérama, qui nous disent l'enjeu des arbres que l'on plante que l'on soigne que l'on élimine pour laisser de la place aux autres, et auxquels il faudrait laisser le temps de pousser, pourrait-on voir renaitre une forêt primaire en Europe;, que l'homme ne toucherait pas, le botaniste Francis Hallé dit dans Télérama qu'il n'y faudrait que 800 ans, une paille.   

Le journal écolo Reporterre, en ligne, mais aussi le site Yahoo et le Huffington post, nous apprennent que le réchauffement climatique que nous causons a modifié l'axe de rotation de la terre, c'est la fonte des glaces arctiques qui fait bouger le Pôle Nord disent des chercheurs chinois qui s'appuient sur des observations de satellites -ils ont donc leur utilité, merci Thomas Pesquet!

Références

L'équipe

Claude Askolovitch
Claude Askolovitch