L’incinérateur d’Ivry, en banlieue parisienne.
L’incinérateur d’Ivry, en banlieue parisienne.
L’incinérateur d’Ivry, en banlieue parisienne.
Publicité
Résumé

En partenariat avec Reporterre, le quotidien de l'écologie en ligne, enquête sur ce que nous faisons de nos déchets, De l’enfouissement à l’incinération, des décharges sauvages au recyclage.

En savoir plus

Que faire de nos déchets ? Un Français en produit chaque année 568 kilos qui se retrouvent dans les poubelles et dans les conteneurs de tri, mais aussi en déchetterie. Alors que nos décharges débordent littéralement, comment s'y prendre pour réduire nos déchets et diminuer le nombre d'installations de traitement, le tout dans un souci d'éco-responsabilité ?

La décharge, méthode de traitement des déchets préférée des Français

Publicité

Malgré la mise en place de nombreuses déchetteries et autres centres de tri, la décharge reste la méthode de traitement des déchets préférée des Français. Mais que deviennent nos déchets une fois entassés et finalement recouverts de terre ? Et pourquoi cette méthode reste majoritaire dans l'Hexagone ? Pour exemple, la décharge à ciel ouvert aux Pennes-Mirabeau au nord de Marseille, qui accueille près de 200 000 tonnes de déchets a étendu sa zone d'enfouissement, créant un mécontentement chez les riverains. La décharge reste une méthode de traitement qui est donc loin de disparaître en France.

5 min

La solution de l'incinération

Si les sites d'incinération de déchets sont nombreux en France, beaucoup ne sont pas régulés par le système d'échange de quotas d'émission de CO2 au niveau de l'Union européenne. Les émissions ne sont pas prises en compte dans le système d'échange et de compensation. Un problème qui devrait enfin être pris en compte dans les prochains mois, car il est encore fréquent que les incinérateurs dégagent trop de CO2, et donc sont beaucoup plus polluant qu'une décharge à ciel ouvert. Un autre problème se pose : 30 % des déchets que l'on envoie en incinérateur et en décharge sont des biodéchets. Concrètement, nous brûlons de l'eau que l'on pourrait valoriser pour faire du compost. Dans une société d'accumulation de biens matériels qui prône le tout jetable, comment mieux réguler le traitement de nos déchets ?

Des milliers de mouettes se nourrissent chaque jour des tonnes de poubelles enfouies dans la décharge.
Des milliers de mouettes se nourrissent chaque jour des tonnes de poubelles enfouies dans la décharge.
© Radio France - Fred Chapuis

L'utilité du tri sélectif

Que deviennent nos déchets ménagers une fois qu'on les a triés et est-ce vraiment efficace ? Quelles sont les étapes suivantes dans le traitement des déchets ? Dans cette émission, les invités évoquent le difficile cas du plastique et sa toxicité sur le long terme. C'est en fait 98 % des déchets plastiques qui ne sont pas encore recyclés. Et en parallèle, les centres de recyclage du plastique font disparaître des filières entières d'objets en bois, en métal, car l'on cherche à les remplacer par du plastique recyclé. Comment trouver le bon équilibre dans le recyclage des matériaux ?

La redevance incitative

De plus en plus d'initiative publique tente de responsabiliser les citoyens sur les traitements des déchets. Une des dernières en date : la redevance initiative, une contribution demandée à l'usager pour utiliser le service public des déchets. Elle remplace l'actuelle taxe d'enlèvement des ordures ménagères. L'idée est simple : plus le consommateur produit de déchets, plus il paye. Dans cette émission, les invités évoquent les prochaines expérimentations en matière de traitement des déchets en France.

Avec :

  • Marius Rivière, journaliste indépendant et vidéaste qui signe cette enquête sur les déchets, en ligne sur le site de Reporterre ce jeudi 22 septembre.
  • Nathalie Gontard, Directrice de recherche à l'INRAE, elle a notamment écrit le livre « Plastique, le grand emballement », et a participé à la réglementation sur la sécurité sanitaire des emballages alimentaires.
  • Moïra Tourneur, r esponsable du plaidoyer de Zero Waste France . L’association agit notamment pour faire bouger les lois vers la réduction des déchets en apportant ses expertises. Moira Tourneur publie le 6 octobre avec Alice Elfassi " Déchets partout, justice nulle part" ,Manifeste pour un projet de société »
4 min
54 min
Références

Programmation musicale

L'équipe

Mathieu Vidard
Mathieu Vidard
Mathieu Vidard
Production
Valérie Ayestaray
Réalisation
Chantal Le Montagner
Collaboration
Anna Massardier
Collaboration
Lucie Sarfaty
Collaboration
Thierry Dupin
Collaboration
Camille Crosnier
Journaliste