Pesticides, délocalisation, pollution : la face cachée de nos bouquets de fleurs en partenariat avec France 5

La face cachée de nos bouquets de fleurs
La face cachée de nos bouquets de fleurs ©Getty - lingqi xie
La face cachée de nos bouquets de fleurs ©Getty - lingqi xie
La face cachée de nos bouquets de fleurs ©Getty - lingqi xie
Publicité

Savez-vous pourquoi les fleuristes n’indiquent jamais la provenance des fleurs ? Parce que 85% viennent de l’étranger… Dans une enquête édifiante, Hugo Clément révèle la face cachée des roses de la Saint-Valentin dans la série documentaire "Sur le front " sur France 5.

Lundi 7 février à 21h sur France 5. "Sur le front" une nouvelle enquête d'Hugo Clément pour découvrir ce que cachent nos bouquets de fleurs.

L’envers du décor de la rose, la fleur la plus vendue dans notre pays, c'est une production intensive qui utilise des pesticides interdits dans l’UE, des salariés qui épandent ces produits toxiques sans protection adéquate, des eaux contaminées qui se jettent vers des fleuves et des rivières, des nappes phréatiques contaminées, et cela en toute impunité, pour satisfaire nos besoins de fleurs .

Publicité

Le journaliste Hugo Clément nous emmène en Hollande dans une ferme à roses rouges clonées ainsi qu'à Aalsmeer la bourse mondiale des fleurs, en Ethiopie dans les serres de production intensive de roses où la main d'œuvre n'est pas protégée des épandages ou dans un laboratoire pour analyser le taux de pesticides dans un bouquet.

85% des bouquets de fleurs coupées qui ornent nos intérieurs proviennent de l’étranger et sont produites dans des conditions irrespectueuses de l'environnement et des travailleurs.

Des pesticides interdits dans l’Union européenne dans nos bouquets de fleurs. Durant presque 40 années de carrière dans la recherche, le professeur Bruno Shiffers, ingénieur agronome spécialisé en Protection des Végétaux, a pu aborder presque tous les aspects liés aux pesticides : depuis la formulation et la fabrication (y compris durant deux années en usine) jusqu’à l’emploi de ces produits en Europe et dans les pays du Sud.

Une de ses doctorantes, Khaoula Toumi, doctorante à l’université de Liège, s’est intéressée à l’exposition des fleuristes belges aux pesticides et le résultat est que cette exposition est élevée. Pendant quatre ans, Khaoula Toumi a analysé des échantillons de roses, gerberas et chrysanthèmes, les fleurs les plus vendues en Belgique, et suivi une trentaine de commerçants belges volontaires, au cours de trois périodes de pic d’activité (Saint-Valentin, Fête des mères, Toussaint). Bilan ?

Cent sept et cent onze résidus de pesticide respectivement détectés sur les bouquets de fleurs et les mains des fleuristes suivis (grâce à l’analyse de gants en coton). Et soixante-dix dans leurs urines. Les fleurs coupées qui arrivent du Kenya ou de Colombie ne sont pas contrôlées en Europe car on ne les mange pas !

Des bouquets avec des fleurs locales, de saison. Le mouvement "Slow Flowers" plaide pour une production relocalisée et respectueuse de l’environnement

Avec Fleurs, d'Ici, l'entrepreneuse Hortense Harang mise sur une production locale de fleurs de saison et de proximité. Fleurs d'Ici recrée les liens de proximité entre les différents acteurs impliqués dans la production et la distribution d'un bouquet de fleurs, et rend possible une forme de commerce désintermédiée, qui limite l'impact carbone et améliore la distribution de la valeur à l'échelle locale.

En recréant d'un côté une "place de marché" pour faire se rencontrer l'offre et la demande d'une part, et en assurant d'autre part des actions de plaidoyer permettant de sensibiliser les consommateurs aux impacts des fleurs qu'ils achètent, Fleurs d'Ici agrège tous les acteurs grâce à son application digitale, proposant ainsi un nouveau circuit de production, de commercialisation et de distribution. Il y a aussi Le Collectif de la fleur française qui propose   un annuaire très pratique pour trouver, autour de chez soi, les producteurs et les fleuristes engagés dans cette belle démarche

Avec

  • Hugo Clément, pour le documentaire "Saint-Valentin : que cachent nos bouquets ?" en partenariat avec « Sur Le Front" diffusé sur France 5, ce lundi 7 février à partir de 21h.
  • Hortense Harang, créatrice de "Fleurs d’Ici", plateforme en ligne de livraison de fleurs locales et de saison.
  • Bruno Shiffers, ingénieur agronome spécialisé en Protection des Végétaux, professeur honoraire de phytopharmacie et ancien responsable de Laboratoire de Phytopharmacie de Gembloux Agro-Bio Tech à l’Université de Liège en Belgique.

Programmation musicale

  • 14h19
    Si tu m'aimes demain
    Si tu m'aimes demain
    ILIONA (Compositeur)
    Si tu m'aimes demain

    Album Si tu m'aimes demain (2021)
  • 14h36
    Life is dead
    Life is dead
    Cannibale
    Life is dead

    Manuel Laisne, Cyrille Maudelonde, Nicolas Camus

    Album Life is dead (2021)
    Label BORN BAD RECORDS
  • 14h51
    Melocoton
    Melocoton
    COLETTE MAGNY
    Melocoton

    Album Anthologie de la chanson française 1963
    Label EPM RECORDS