Comment parler du réchauffement climatique ?
Comment parler du réchauffement climatique ? ©Getty - Michael Hall
Comment parler du réchauffement climatique ? ©Getty - Michael Hall
Comment parler du réchauffement climatique ? ©Getty - Michael Hall
Publicité

Comment donner aux enfants une idée des défis à relever sans les angoisser ? C’est la question à laquelle sont confrontés les parents…

Avec

A la suite du succès phénoménal de Comment tout peut s’effondrer et d’Une autre fin du monde est possible, la question d’un possible effondrement a envahi les médias, l’époque, les esprits. Les événements catastrophiques qui ponctuent l’actualité prennent place dans ce récit.

Mais de quels effondrements s’agit-il ? Peut-on en parler aux enfants ? Comment ? Et aussi, pourquoi les boomers ont-ils tant de mal à comprendre ?

Publicité

Mêlant arguments, expérience et affects, Pablo Servigne et Gauthier Chapelle répondent aux questions des jeunes parents inquiets dans  L’effondrement expliqué à nos enfants… et à nos parents, éditions du Seuil.

Extraits de l'entretien

  • 1- Attendre les questions

Pablo Servigne explique : "Les enfants sont curieux. S'ils ont envie d'évoquer le sujet du réchauffement climatique, ils le feront. Provoquer les questions peut être contreproductif."

  • 2 - Aligner ses émotions avec ses propos

Pour Pablo Servigne : "Soyez en accord avec vous-même : si vous l'êtes, votre message passera beaucoup mieux. Quand on n'est pas aligné avec ses émotions, que l'on est anxieux ou en colère, et que l'on fait comme si ça allait, ça ne peut pas fonctionner. Il faut aligner sa parole avec le non-verbal. Et là, ça va beaucoup mieux... En révélant nos vulnérabilités. On partage mieux."

  • 3 - Écouter l'autre

Pour Pablo Servigne : "Parler écologie est un dialogue, et pas un propos vertical que l'on assène. Quand on évoque l'avenir climatique, il faut écouter ce que l'autre a à dire. Sinon, on risque d'énerver ou d'ennuyer."

  • 4 - Choisir les bons mots

Parmi les conseils donné par Pablo Servigne, on trouve le choix judicieux des mots : "Si vous présentez l'avenir climatique sous l'angle de la fin du monde ou de l'apocalypse, à quelqu'un qui n'a pas du tout étudié la question, qui n'y connait rien. Il va être sidéré, mais votre propos ne va pas être intelligible. Il ne pourra pas penser, ni accepter la chose. Il faut y aller progressivement : chacun à son rythme de compréhension."

La suite est à écouter...

Programmation musicale

L'équipe

Mathieu Vidard
Mathieu Vidard
Mathieu Vidard
Production
Valérie Ayestaray
Réalisation
Lucie Sarfaty
Collaboration
Chantal Le Montagner
Collaboration
Anna Massardier
Collaboration
Thierry Dupin
Collaboration
Camille Crosnier
Journaliste