À l'assaut des abysses !

À l'assaut des abysses !
À l'assaut des abysses ! ©Getty - Jason Edwards
À l'assaut des abysses ! ©Getty - Jason Edwards
À l'assaut des abysses ! ©Getty - Jason Edwards
Publicité

Seuls 6 % des fonds océaniques sont cartographiés aujourd'hui. Les abysses nous sont en effet majoritairement inconnues, et les chercheurs s'attèlent à explorer cette ultime frontière, qui suscite également l'intérêt des industriels...

C'est aujourd'hui que s'ouvre à Brest le One Ocean Summit. Une vingtaine de chefs d’États et de gouvernements devrait faire le déplacement, ainsi que des dirigeants d’entreprises, des ONG, et une ribambelle d’invités « stars » : François Gabart, Jean-Louis Étienne, Jean Jouzel… Selon les rumeurs, il faudrait même s'attendre à une participation de Leonardo DiCaprio en visio.

Depuis quelques années, les océans passionnent de plus en plus. À tel point qu'Emmanuel Macron les a placés au cœur de sa stratégie de relance France 2030. En effet, les abysses représentent aujourd'hui un eldorado. Les grands fonds regorgent de ressources minières enfouies parfois à 6 kilomètres sous l'eau. Des nodules polymétalliques, qui contiennent du fer et du manganèse, du cuivre, du cobalt et du nickel ; des encroûtements cobaltifères qui contiennent du cobalt mais aussi des métaux précieux ou rares... De quoi pallier à l'épuisement des ressources terrestres.

Publicité

Pour les industriels, c'est donc une formidable opportunité, surtout à l'heure où la transition énergétique va demander de plus en plus de ressources, notamment pour les batteries des voitures électriques. Pour les ONG, ce soudain engouement pour les abysses pourrait avoir des conséquences importantes et potentiellement irréversibles sur les écosystèmes des fonds marins.

À l'heure actuelle, l'exploitation de ces ressources n'a pas encore commencé. L’Autorité internationale des fonds marins (AIFM) délivre au compte-gouttes des permis d'exploration, afin de pouvoir juger des risques éventuels de forages miniers pour la biodiversité marine. Aucun permis d'exploitation ne sera accordé tant qu'un code minier ne sera pas établi. Et celui-ci se fait attendre, au gré de négociations qui trainent.

Et pendant que les ONG appellent à un moratoire sur l'extraction de ressources minières en eaux profondes, des pétroliers se positionnent déjà pour se lancer à l'assaut des abysses.

On en parle avec nos deux invités :

  • François Chartier, chargé de campagne océans pour Greenpeace France ;
  • Pierre-Marie Sarradin, écologue, responsable d’une unité de recherches sur les écosystèmes profonds à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer)

Programmation musicale

  • 14h51
    Suis-moi (long version)
    Suis-moi (long version)
    Camille
    Suis-moi (long version)

    Hans Zimmer

    Album Suis-moi (2015)
    Label BECAUSE