Neandertalienne ©Getty -  Joe McNally
Neandertalienne ©Getty - Joe McNally
Neandertalienne ©Getty - Joe McNally
Publicité
Résumé

Des restes de neuf néandertaliens ont été découverts dans la grotte de Guattari en Italie, à San Felice Circeo. Ce serait l'œuvre des hyènes qui auraient rapporté de la charogne dans leur grotte.

avec :

Marylène Patou-Mathis (Préhistorienne).

En savoir plus

Parmi les vestiges mis à jour récemment dans cette grotte, huit d'entre eux sont datés entre 50.000 et 68.000 ans et le plus ancien, 90.000 ans ou même 100.000 ans, selon le communiqué du ministère italien. 

Ainsi la grotte de Guattari abrite des vestiges archéologiques sur quatre niveaux. Elle est la propriété de monsieur Guattari, en 1939 un crâne de Néandertalien adulte très bien conservé est découvert.  Une première hypothèse de rite funéraire avait été émise sur ce crâne, et le trou occipital de ce dernier, mais c'est en réalité l'œuvre d'une hyène après de nouvelles analyses taphonomiques en 1990. D’autres vestiges, telles que des mandibules sont trouvées attestant de la fréquentation de la grotte par des Néandertaliens artisans d’outillages riches en petit outils sur galets de silex...

Publicité

Au cours de l’histoire des hominidés plusieurs espèces ont cohabité, parmi elles, les Neandertaliens qui s'avèrent nos plus proches parents dans l’arbre généalogiques des hominines. On situe leurs origines autour de 300 000/400 000 ans. On sait maintenant qu'Homo Sapiens et Neandertal se sont métissées à partir du moment où Homo Sapiens a quitté l'Afrique et s’est installé sur le territoire eurasiatique.

C’est aux alentours de 39 et 40 000 ans que l’on voit les derniers groupes néandertaliens.

En réaction à la découverte des récents vestiges annoncés par le ministère de la culture italienne l'archéo-zoologue et préhistorienne Marylène Patou-Mathis précise qu’il s’agit de fragments, qui correspondraient à 9 individus, mais on n’est en aucun cas face à des squelettes entiers ce qui constitue le graal des archéologues.

C'est ainsi l'occasion de revenir sur le mythe de la hyène des cavernes, ces grands carnivores, charognards, qui côtoyaient les néandertaliens. Face à des ossements amassés pas des hyènes, tout le travail des paléoanthropologues est de démêler ce qui est dû à l’homme et ce qui est dû à l‘animal.

On en parle avec 

Christine Verna, chercheuse au CNRS paléoanthropologue au Musée de l'Homme

Marylène Patou-Mathis, archéozoologue et préhistorienne directrice de recherche au CNRS et spécialiste des comportements des Néandertaliens et des premiers Hommes moderne. Auteure de L’homme préhistorique est aussi une femme : Une histoire de l’invisibilité des femmes aux éditions Allary

Références

Programmation musicale

  • 14h18
    All aboard (feat. Ben Harper & Abdelkebir Merchane)
    All aboard (feat. Ben Harper & Abdelkebir Merchane)
    Piers Faccini
    All aboard (feat. Ben Harper & Abdelkebir Merchane)

    Malik Ziad

    Album Shapes of the Fall (2021)
    Label NO FORMAT

L'équipe

Mathieu Vidard
Mathieu Vidard
Mathieu Vidard
Production