Les erreurs d'un petit chimiste
Les erreurs d'un petit chimiste ©Getty - InkkStudios
Les erreurs d'un petit chimiste ©Getty - InkkStudios
Les erreurs d'un petit chimiste ©Getty - InkkStudios
Publicité

Les neurosciences montrent que notre cerveau est équipé de multiples systèmes de détection des erreurs, de correction et de vérification. Il se sert de ces systèmes pour apprendre.

Avec
  • Emmanuel Procyk Neurobiologiste, directeur de recherches au CNRS, Institut Cellule Souche et Cerveau (Inserm U 1208, Université Claude Bernard Lyon 1)
  • Sébastien Bolher Journaliste
  • Charles Pépin Philosophe, écrivain et journaliste

On a tendance à penser qu’il faut éviter l’erreur à tout prix. Que celles-ci diminuent notre crédibilité, altèrent notre image. Mais est-ce vrai ? Pourquoi une telle peur de l’erreur ? Des recherches récentes montrent qu’au contraire, nos erreurs ont de multiples vertus. Elles forgent notre cerveau, montrent le chemin qui mène à la réalisation de notre potentiel.

Mais encore faut-il les accepter.... Pour cela il faut commencer par ne pas s’identifier à ses erreurs. Ce qui fait que l’on vit une erreur comme un échec c’est le fait de s’identifier à elle...

Publicité

Comment faire évoluer notre regard sur l’erreur ?

En partenariat avec Cerveau et Psycho.

► Aller + Loin : se tromper à quoi ça sert ?, une page sur le rôle de l'erreur dans l'apprentissage au prisme des neurosciences et de la philosophie.

L'équipe