L'usine de semi-conducteurs STMicroelectronics à Crolles
L'usine de semi-conducteurs STMicroelectronics à Crolles - STMicroelectronics
L'usine de semi-conducteurs STMicroelectronics à Crolles - STMicroelectronics
L'usine de semi-conducteurs STMicroelectronics à Crolles - STMicroelectronics
Publicité

Aujourd'hui le 13-14 est en direct de l'usine STMicroelectronics de Crolles, près de Grenoble. C'est l'un des plus grands sites européens de fabrication de semi-conducteurs, dont la pénurie grippe certains secteurs de l'économie mondiale.

En direct de l'usine STMicroelectronics de Crolles 

La pénurie mondiale de semi-conducteurs et la mise à l'arrêt de nos usines automobiles ont mis en lumière l'importance de ces composants électroniques et notre dépendance vis-à-vis de l'Asie. Présents dans nos téléphones, ordinateurs et beaucoup d'objets quotidiens, les semi-conducteurs sont surtout fabriqués à Taïwan et en Corée du Sud. 

Pourtant, la France n'est pas totalement absente de cette industrie : à Grenoble et aux alentours se trouve un grand pôle de recherche et de production en micro-électronique

Publicité

Les puces françaises peuvent-elles rivaliser avec la concurrence asiatique ? La France et l'Europe peuvent-elles retrouver leur souveraineté technologique ?

Pour répondre à ces questions, le 13-14 est accueilli dans l'usine STMicroelectronics de Crolles, plus grand site français de production de semi-conducteurs qui compte 4400 employés. 

L'usine de semi-conducteurs STMicroelectronics de Crolles
L'usine de semi-conducteurs STMicroelectronics de Crolles
- STMicroelectronics

Les invités de Bruno Duvic : 

  • Jean-Marc Chéry, Président du Directoire et Directeur Général de STMicroelectronics
  • Jean-Eric Michallet, délégué général du pôle de compétitivité Minalogic
  • Stéphane Siebert, directeur de la recherche technologique du CEA (Commissariat à l'Energie Atomique) de Grenoble.  

Au programme du journal de 13H

  • les commémorations du 11 novembre 
  • la COP 26 se termine 
  • l'épidémie de Covid repart en Allemagne 
  • Youtube cache les "je n'aime pas" 
  • Le maxi trimaran de Thomas Coville et Thomas Rouxel a percuté un objet flottant non identifié 

Le reportage de Bruno Duvic 

Visite d'une salle blanche de l'usine ST Microelectronics, là où sont fabriqués les semi-conducteurs. Pour y entrer, dresscode oblige...

Bruno Duvic en tenue pour découvrir la fabrication de semi-conducteurs dans une salle blanche de ST Microelectronics
Bruno Duvic en tenue pour découvrir la fabrication de semi-conducteurs dans une salle blanche de ST Microelectronics
© Radio France - Isabelle Veillon
Une des salles blanches de l'usine STMicroelectronics, à Crolles
Une des salles blanches de l'usine STMicroelectronics, à Crolles
- STMicroelectronics

Le reportage de Bruno Duvis dans une des salles blanches de l'usine STMicroelectronics

3 min

Les reportages de Delphine Simon

  • Présentation du chantier de l'usine de semi-conducteurs en hyper-croissance avec Eric Gérondeau, directeur du site industriel et le directeur des ressources humaines Frédéric Bontaz
  • A l'institut LETI, sur la presqu’ile de Grenoble, dans l’un des 3 laboratoires principaux de recherche européens qui travaillent sur les semi conducteurs de demain avec Thomas Signamarcheix vice-président de l'Institut et Jean-René Lèquepeys directeur des programmes du laboratoire. 
  • Dans l’atelier de la start-up Ebike labs, fondée par Maël Bosson il y a 6 ans, où sont élaborés des vélos électriques "intelligents" équipé d'un logiciel antivol 
Maël Bosson, fondateur et dirigeant d’Ebike labs qui conçoit des vélos électriques "intelligents"
Maël Bosson, fondateur et dirigeant d’Ebike labs qui conçoit des vélos électriques "intelligents"
© Radio France - Delphine Simon/France Inter

Le reportage de Sara Ghibaudo : au musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère 

En ce 11 novembre où l'on rend hommage au dernier compagnon de la libération Hubert Germain, on ne pouvait manquer le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère située à Grenoble, ville compagnon de la Libération. 

Sara Ghibaudo a rencontré la directrice du musée Alice Buffet. Elle revient sur les évènements de l'automne 1943. Le 11 novembre 1943, une grève quasi générale est organisée. Un millier de manifestants brave l'interdiction allemande de commémorer l'Armistice. Environ 400 d'entre eux sont déportés et 120 seulement reviendront des camps vivants.

Le reportage se termine sur l'exposition en cours consacrée aux bals clandestins. 

Le reportage de Sara Ghibaudo au Musée de la Résistance et de la Déportation de l'Isère

5 min