Publicité
Résumé

C'est un acte de reconnaissance pour les soignants morts du Covid. Jusque là, la République accordait un statut particulier aux militaires morts aux combats et à leurs enfants, même chose pour les policiers et gendarmes, mais cette reconnaissance va bientôt s'étendre à plus de catégories professionnelles.

En savoir plus

Les autres titres du journal de 13h :

  • Le pass culture pour les jeunes de 18 ans généralisé à partir d'aujourd'hui
  • Une demi-journée de cessez le feu en Israël et dans la bande de Gaza
  • La proposition de loi pour les langues régionales en partie censurée

L'invité du 13/14 : la musique classique intéresse-t-elle encore ?

Dans son ouvrage, Lionel Esparza dresse un constat sombre : la musique classique est en train de s'effacer du paysage. Presque plus personne pour la financer à part l'Etat, de moins en moins de monde pour lui accorder réellement de l'importance, et des concurrents redoutablement efficaces auprès du grand public qui s'appellent musique populaires, séries, cinéma...

Lionel Esparza, producteur de Relax ! sur France Musique (du lundi au vendredi à 15h) et auteur du génie des Modernes - La musique au défi du XXIe siècle (aux éditions Premières Loges) est l'invité du 13/14.

Publicité

Le feuilleton Une semaine dans leurs vies : JM Vidéo, dernier QG des cinéphiles parisiens

Il est des lieux que la numérisation de la société ont fait disparaitre : les cabines téléphoniques, le kiosque à journaux ou encore le vidéo club. C'est dans l'un d'eux que nous emmène Thibaut Cavaillès : JM Vidéo, dans le XIème arrondissement de Paris. Rencontre avec Philippe Zaghroun, employé de la boutique de ses débuts en 1982 à 1993 avant d'en devenir le propriétaire. Patron heureux, malgré la concurrence d'Internet, du streaming, de la VOD et autres Netflix, heureux d'avoir fait de sa boutique aux 70 000 DVD, un lieu de vie et d'échange. Aujourd'hui, EPISODE 4 : Le secret derrière JM Vidéo.

Références

L'équipe

Bruno Duvic
Bruno Duvic
Bruno Duvic
Production
Lucie Lemarchand
Collaboration
Bruno Duvic
Bruno Duvic