France Inter
France Inter
Publicité
En savoir plus

La vidéo de Nicole Ferroni postée jeudi depuis son jardin pour dénoncer la directive européenne sur le secret des affaires a été vue aujourd'hui plus de 11 millions de fois

A part cela le Brésil… où coup d’état se dit golpe.

Publicité

Nao o golpe, non au coup d’état, c’est la chanson créée à la veille du week-end en soutien à la présidente Dilma Roussef par une vingtaine d’artistes, qui dans ce couplet fustigent les grands médias et le rôle du téléjournal.

Extrait « Nao o golpe ».

« Ceux qui n’ont pas été élus doivent respecter nos voix… » __

Références

L'équipe

Patrick Cohen
Chronique