vidéo
France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Après le détournement de l’avion où voyageait l’opposant biélorusse Roman Protassevich, voici la version officielle de la radio nationale biélorusse…

En savoir plus

 Dobrevitcha. Bonsoir. Chers auditeurs, il est temps de rétablir la vérité et de faire taire les calomnies diffusées par ces outils de la propagande européenne que sont France Inter, Le Monde ou David Pujadas. Le président Loukachenko a légèrement corrigé la trajectoire de l’avion : sans son intervention, l'appareil entrait dans une zone de turbulences et nous savons tous à quel point les sièges sont inconfortables dans un vol RyanAir. Notre président tenait à préserver le coccyx fragile des citoyens européens qui traversent l’espace aérien biélorusse. 

Par ailleurs, au moment de survoler notre beau pays, tous les passagers ont clairement exprimé un souhait, comme en témoigne cet extrait enregistré à bord :  "ON VEUT ALLER A MINSK ! ON VEUT ALLER A MINSK ! *c'est bon ou on la refait ?* C’est payé combien ? 

Publicité

C’est donc dans une ambiance détendue que l'hôtesse de l’air a pu faire son annonce 

Mesdames et Messieurs nous entamons notre descente vers la belle ville de Minsk, ses vieux quartiers, sa cathédrale de Saint-Dukhavski et ses services secrets... Veuillez attacher vos ceintures jusqu'à ce qu'un agent vous passe des menottes (…) Monsieur ? Arrêtez de crier monsieur ! C’est très joli Minsk ! Vous verrez c’est très accueillant ! 

Afin de faciliter cette escale, la Biélorussie, pays au tempérament hospitalier, a envoyé en signe de bienvenue un avion de chasse. Nous avons recueilli le témoignage du capitaine de l’appareil sur ce vol, un père de famille qui a deux charmants enfants qui sortent de l’école à 16h45 : « Oui je tiens à remercier notre Président Loukachenko qui m'a offert l’opportunité de voler pour la première fois aux côtés d'un avion de chasse ! C'était très impressionnant… Merci à lui ! » 

A l'arrivée à Minsk, les bagages des passagers ont été déposés sur le tarmac afin de chercher un éventuel explosif... (haha pardon excusez-moi) Un explosif ! Eh ben non, y’en avait pas ! En revanche, il y avait un opposant au régime ! Coup de bol ! C'est une question de karma : notre président a tellement donné qu'aujourd'hui il reçoit, c'est normal. Dès son arrivée à la douane, Roman Protassevich a été accueilli par les autorités qui lui ont tout de suite offert de boire un thé… qu’il l’a refusé. Refus du protocole sanitaire… les policiers ont été contraints de le conduire à l’isolement. 

Pour apaiser les tensions avec l’Europe, et en signe de bonne volonté envers la France, les autorités biélorusses se proposent de détourner l'avion dans lequel Manuel Valls est censé revenir de Barcelone. Je rappelle toutefois que chez Ryanair, le détournement est facturé en supplément.

Références

L'équipe

Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker