Publicité
Résumé

Les étudiants se filment en train de potasser leurs cours, pour lutter contre l’isolement, une pratique importée de Corée du Sud. Certaines font jusqu’à 200.00 vues…

En savoir plus

Oui, quand tu es seul et isolé, voir un autre étudiant qui révise seul et isolé, eh ben ça rapproche ! Même pour les parents c'est pratique : maintenant, quand les enfants disent qu'ils veulent devenir Youtubeurs, les darons peuvent répondre : « Ok, tu sais ce qui cartonne en ce moment sur Youtube ? C'est les vidéos de jeunes qui étudient ! Allez hop, tu file faire tes devoirs. Et n'oublie pas de brancher ta webcam ! » 

Si vous trouvez ça pathétique, c’est normal. C’est un peu comme regarder quelqu’un tout seul dans son canot de sauvetage et qui crierait : « On est tous dans le même bateau ! » Quand ils sont des milliers connectés à se regarder bachoter, ça donne aux étudiants l'impression d'être dans un amphi ! Il y en a même qui jettent des boulettes de papier sur l’écran, pour se marrer un peu. Et puis ils voient la chambre d'un autre étudiant, ça doit les rassurer : « Ah tiens, lui aussi il a accès à sa cuisine quand il est sous la douche, je suis pas le seul ! »  

Publicité

Je sais ce que vous vous dites, derrière le poste, vous trouvez ridicule de passer deux heures à regarder un écran où il ne se passe rien d’autre qu’un étudiant devant une table… mais je vous rappelle que vous êtes auditeur de France Inter, vous matez des films de Bergman, vous êtes mal placés pour critiquer !  

Mais donc, alors que nos aînés commencent à profiter de toutes les réouvertures grâce aux vaccins, pour les jeunes rien n'a changé ! Les universités sont toujours fermées, ils restent cloitrés chez eux toute la journée. Après, pour la quatrième vague, ils seront déjà en place, alors que les vieux, après toutes les sorties, les cinés et les barbecues, il va falloir qu'ils se réadaptent encore une fois.  

Ces quinze derniers mois ont été particulièrement éprouvants pour la jeunesse… Ils sont bien vénères. Donc à la place du Président, j'attendrais encore un peu avant d'ouvrir les universités : il devrait d’abord rouvrir les discothèques et puis laisser passer quelques festivals, parce qu’il va falloir canaliser tout ça. Sinon ça va déraper. Les étudiants dès qu'ils se rassemblent à plus de cinq dans les facs, ils se sentent obligés de fomenter une révolution ! 

Macron, plutôt qu’un concours d'anecdotes, il devrait peut-être juste se filmer en train de bosser sur des mesures pour la jeunesse lui aussi… et pas que le pass culture. Comme dit la philosophe Barbara Stiegler : « les universités seront les dernières à rouvrir, après les églises, les stations de ski et les clubs échangistes ». Qu’est-ce qu’ils craignent au gouvernement ? Un nouveau mai 68 ? Mais c’est bon, demain on est déjà en juin !

Références

L'équipe

Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker