Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker ©Radio France
Charline Vanhoenacker ©Radio France
Charline Vanhoenacker ©Radio France
Publicité
Résumé

A cause du manque de personnel et des burn-out, le CHU de Bordeaux fonctionne en mode « dégradé » : des bénévoles s’occupent de l’accueil aux urgences…

En savoir plus

Accueillis par des bénévoles, pour le moment tout va bien. C’est quand on va être opérés par des bénévoles que ça va être chaud ! « Euh… Pour enlever la tumeur de la 104, est-ce qu’on est sûrs que c’est Gérard qu’on envoie au bloc ? » / « Ouais j’ai vérifié : il a son brevet de secouriste. » Alors, pas de panique : on a toujours le meilleur système de santé au monde, il est juste en « mode dégradé ». C'est l'hôpital version wish. Discount quoi. Enfin, encore plus discount qu’avant.

« Tiens c'est marrant, le médecin des urgences, il ressemblait drôlement au type qui tient la pizzeria d’à côté. Et le plus étrange c'est qu'il m'a prescrit deux calzone par semaine pendant six mois ». Avant quand on tombait sur un interne, on flippait un peu. Mais aujourd'hui quand un interne peut s'occuper de nous, là on est trop content ! « Ouf j'ai eu peur j'ai cru que c'était Jean-Michel, le garagiste qui allait m’opérer de l'appendicite. » Ou alors : « Tiens c'est marrant tes points de suture sont fluos » / « Oui, ça c'est parce que c'est une créatrice de mode qui m’a recousue… »

Publicité

Ou encore : « Viiite, mon fils s'est cassé la jambe on voit l'os qui sort ! Faites quelque chose ! » - « Désolé moi je suis bénévole, en vrai je suis prof de musique. Je peux jouer un petit morceau de flûte à bec pour patienter si vous voulez... » On est à deux doigts de créer Les Hostos du cœur. « Au-jour-d'hui on a plus le droit. De faire un AVC ou de se casser le bras. » 

Et puis vous savez quoi ? Quand vous attendez cinq heures aux urgences : pourquoi ne pas en profiter pour télé travailler ? C’est vrai quoi, y en a marre de tous ces malades assistés ! Vous avez bien réussi à faire votre propre pain pendant le confinement, vous devriez être capables de faire votre propre plâtre quand vous vous cassez le bras. On est en 2022 ! Arrêtez de créer de la dette ! Qu’est-ce qu’il a dit Macron pendant sa campagne ? « Nos vies valent mieux que leurs profits »… 

Maintenant les déserts médicaux se trouvent à l’intérieur même des hôpitaux. La seule certitude d’entendre un diagnostic pour le patient hospitalisé, ce sera de mater un épisode d'Urgences. Et si le mode dégradé se généralise on entendra dire : « Ah non, c'est pas que je ne sais pas compter c'est parce que j'ai fait l'école dégradée donc je connais que les soustractions. »

Tout se tient, regardez : quand un soignant se met en arrêt maladie, il devient un malade : donc c’est de sa faute si les hôpitaux sont engorgés ! VERAN DEMISSION ! Ah non, zut, il est déjà parti… C’est vrai qu’en ce moment le Ministère de la Santé fonctionne aussi en mode "dégradé" et étant donné que plus personne n'y bosse, c'est peut-être le moment d'y placer des bénévoles.

Références

L'équipe

Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker