Charline Vanhoenacker
vidéo
Charline Vanhoenacker ©Radio France
Charline Vanhoenacker ©Radio France
Charline Vanhoenacker ©Radio France
Publicité

Une enquête du média "Disclose" a révélé lundi que la France a livré des armes à la Russie jusqu’en 2020…

Il s'agit de contrats rétroactifs et là… on le sent bien l’effet rétroactif. Il se dit quoi en ce moment Jean-Yves Le Drian ? « Mon Dieu ! Mais… les armes qu'on leur a vendues, ils les utilisent ! Franchement qui aurait pu imaginer un scenario pareil ? » Et c’est vrai que c'est terrible d'imaginer qu'il y a peut-être de l'équipement militaire français qu’on a mis dans les mains des Russes… Alors qu'il aurait pu finir tranquillement… en Arabie Saoudite, par exemple. C'est pour ça que je me félicite quand on choisit plutôt d’exporter du fromage de chèvre. T'auras beau le lancer de toutes tes forces, tu ne blesseras jamais quelqu'un avec du crottin de Chavignol. 

A l'époque du contrat, François Hollande était Président… trop occupé pour se demander ce qu'on pouvait livrer à la Russie... Lui, le seul truc qu'il s'inquiétait de livrer… c'était des croissants. Et Hollande dit qu’il n’était pas au courant et qu’il faut demander à Le Drian : vous connaissez les éléphants entre eux… Secret défense ! 

Publicité

C’est qu’apparemment avant, y'avait une bonne ambiance avec la Russie, on leur livrait des armes, sans qu’ils nous menacent avec, c'était qu’on devait avoir une relation amicale et chaleureuse. On était tellement proches que parfois on leur livrait même Mireille Mathieu.

Alors, que dit le porte-parole du Ministère des Armées ? Il explique : « Oui c'est vrai on a continué à livrer des armes après 2014. Mais MOINS ! » Ce qui serait un argument valable si on parle d'un embargo européen sur le nougat. Mais là non. Donc qu’est-ce qui leur est passé par la tête ? Ils ont vendu tout un système de visée nocturne pour char d’assaut parce que les Russes leur ont dit : « nan mais ne vous inquiétez pas : on ne va pas tirer quand il fait nuit. » 

Continuer à vendre des armes à Poutine parce que la signature du contrat date d'avant les sanctions, ça s'appelle la clause du grand-père… Euh ça commence à bien faire le patriarcat, non ? Même chez SFR l’abonnement est plus facile à résilier ! Mais quand tu dis au gouvernement français que tu lui achètes un truc, après, il ne te lâche plus ! Résultat on file des armes aux Russes et des pansements aux Ukrainiens… Mais les pour les Ukrainiens c’est gratos.

J'aurais préféré que le gouvernement assume et nous dise : « Oui, on a vendu des armes, mais elles ont été programmées par l'équipe qui a conçu Parcoursup et TousAntiCovid, donc ne vous inquiétez pas ! » 

Parce que le problème lorsqu'on signe de gros contrats d'armement, c'est que ça donne à beaucoup l’envie de se réjouir… jusqu'au moment où la guerre éclate.  Et comme disait Anatole France en 1922, il y a pile 100 ans : « On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels ».

L'équipe

Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker