France Inter
France Inter
vidéo
France Inter
France Inter
Publicité
Résumé

Les maisons d’éditions croulent sous les manuscrits. Au point que Gallimard a choisi de dire stop… Près d’un Français sur dix a écrit un livre ces derniers mois…

En savoir plus

On parle des hôpitaux sous tension, mais les maisons d’éditions aussi,  sont complètement saturées. Elles ont affronté une première vague de manuscrits, tentent d’endiguer la deuxième, pour l’instant on est sur un plateau mais bon, chaque année, la direction supprime des étagères, alors que voulez-vous ! Après faut faire un tri. 

Près de cinq millions de Français ont entamé la rédaction d’un livre pendant le premier confinement. Les gens se sont soudain mis à écrire (et encore on ne compte pas ceux qui ont rédigé leur testament durant cette période). Quand on disait qu'il faudrait tirer quelque chose de positif de cette crise, certains ont tout de suite pensé au Prix Renaudot. C'est bien d'avoir de l'ambition mais il faut garder en tête que notre manuscrit a plus de chances de finir dans la boite à gant de l’Opel Corsa du stagiaire que la sur la table de chez Drouant... 

Publicité

Comment expliquer cette surproduction de manuscrits ? Pendant le confinement, on passe nos journées en robe de chambre, on ne parle à personne et on ne se lave pas tous les jours... Bref, au bout d’une semaine, tout le monde peut être Michel Houellebecq. Ca donne des idées à certains et c’est bien normal : tu croises ton reflet dans le miroir tu te dis : « Tiens, je crois que je vais écrire un bouquin moi ! » 

Mais alors ? me direz-vous… Et ceux qui vivent entre le télétravail, les tâches ménagères, et l'école à la maison, où trouvent-ils le temps d’écrire leur propre roman ? Ceux-là, ils se disent : « Si Bruno Le Maire l’a fait je peux le faire ! » Et puis après, avec les attestations, les Français se sont remis à racheter des imprimantes et des ramettes de papier, et puis voilà…

Résultat, les maisons d'édition ne savent plus que faire de tout ces manuscrits, d’autant qu'il faut les désinfecter un à un avant de les lire…  

Les Français n’ont pas lu depuis un an, ils ont écrit ! Parce que lire c'est bien. Mais lire ce que l'on vient d'écrire, c'est mieux : on partage complètement les idées de l'auteur, on n’est pas contrarié, et ça apporte le réconfort dont on a besoin en ce moment. On écrit sa lecture comme on fabrique son pain. Et bientôt, les internautes posteront la liste des 10 livres qu'ils ont préféré… écrire.

Et en dehors des journaux de confinement, qu’ont-ils écrit ? 

Beaucoup d’histoires de science-fiction avec des gens qui se font resto après le cinéma… des contes fantastiques qui parlent d'intermittents qui réservent des vacances dans le sud... On se demande où les Français vont chercher tout ça ! 

Surtout, celles et ceux qui se sont mis à l’écriture n’ont pas dû suivre l’actualité du fameux rapport Racine sur les artistes auteurs… qui a eu le même destin que leurs manuscrits : et hop, retour à l’expéditeur !

Références

L'équipe

Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker